DPSchool

68 User(s) Online Join Server
  • Krim
  • Aerun
  • Kio
  • Sh0z0 (Nico)
  • Dexyne
  • Okuubokuu
  • Breanox
  • Clémence
  • [Keitrax]
  • JimRaynor242
  • Chat
  • Tenzo
  • Xavier
  • Medron
  • DreX
  • [INDY] BrokenDraft
  • Zanhento
  • Vyvyl
  • Uniquemarine
  • jf
  • Papasucré
  • Marijenburg
  • Gingembre
  • Asfalte
  • Val01
  • Sanya
  • Kabouto
  • Xennor
  • Boralex
  • Fadoo
  • Tetsuo
  • Kenlee
  • Aelorz
  • Weagun
  • Cencoeur
  • Zoh
  • Aomitsu/Elina Noky
  • jumatolistique
  • Tijean
  • VPainT
  • PiXart
  • sashouilles
  • Automn
  • Presapiens
  • King
  • SteelStyle
  • Enset
  • MAD
  • Audrey
  • Elornyx
  • 0jak desanj
  • Spyrneth
  • Teckrym
  • Dr NEOSONNIX
  • Yunne
  • VanadiumJoy
  • Loutre
  • Arnwalden
  • Mr Georges
  • FukoSensei
  • Zoreph
  • Dr New House
  • Mitsunari (Magikarp) ⚡
  • Chenap
  • haydendogu
  • Mizwalden
  • Patsab
  • mils
 

Honte, doute, peur, jugement : voici les ennemis que l’artiste se crée lui-même

 

Trop souvent je reçois ou lis des messages de désespoir, de doute ou de démotivation de la part d’artistes de tous âges. Comme une horrible Némésis qu’on ne peut détruire.

Digital painter en détresse !Digital painter en détresse !

Voici quelques exemples reçus mot pour mot ou à peine paraphrasés :

  • “J’ai besoin d’être épaulé, de ne plus douter de moi même, d’avoir confiance en moi. Je n’ose pas intégrer cette école car j’ai “honte” de ce que je fais.”
  • “J’ai trop honte de poster ce que je fais sur le forum, ni même de m’inscrire”
  • “Je n’y arriverai jamais”
  • “C’est pas fait pour moi”
  • “Ma motivation est au plus bas […] car j’ai vu le gouffre qui existait entre mes capacités et les “vraies pointures””

Je parie que plus d’un se reconnaît dans ces phrases. Et cela peut nous arriver à tous à un moment ou à un autre. Peut-être que cela t’es familier ?

J’ai le sentiment en lisant certains messages d’avoir trouvé une bouteille jetée à la mer dont le message de doute et de démotivation n’est en fait qu’un appel à être épaulé, remotivé.

Lorsque j’en lis d’autres, j’ai parfois l’impression que poster une de tes créations ou dessins revenait à te ligoter au sommet d’une place public. Face à toi se trouve l’horrible Foule, mi-humaine mi-boule de haine, masse informe de jugement et de dévalorisation prête à te lapider aussitôt ta création affichée sur les écrans géants de la place.

STOP ! Tu sais quoi ? Ce n’est pas la réalité, en tout cas pas ici.

 

Icone formation digital painting On se crée nous-même cette voix intérieure

Pose-toi la question : y a-t-il une raison valable qui justifie cette peur ou ce sentiment de honte, de doute ou de critique envers toi-même et tes créations ? J’entends par là des faits tangibles, pas juste un “je suis nul” mais une vraie cause.

Par exemple :

  • Est-ce que chaque fois que tu montres un de tes dessins, TOUT LE MONDE se moque et t’insulte ? Je parie qu’à part peut-être un ou deux idiots, ce n’est jamais le cas et je mettrais même ma main à couper que des gens dans ton entourage te félicitent et t’encouragent.
  • Est-ce que tu es totalement incapable d’apprendre quelque chose et de te perfectionner dedans ? Si tu lis ce message, c’est que tu as appris à lire, à te servir d’un clavier, d’un site web ou d’un téléphone, etc… alors pourquoi pas le digital painting ou le dessin ? Rends-toi compte des progrès (même petits) que tu as déjà pu faire et si tu débutes complètement : laisse-toi la chance d’apprendre et de devenir meilleur ! Sinon comment peux-tu dire que tu es nul/pas fait pour ça/que tu n’y arriveras pas ?

Commence par admettre que cette voix intérieure vient de TOI ! Ce n’est pas pour rien si on appelle cela une voix intérieure justement.

“J’ai crée cette voix intérieure et je l’écoute et lorsque je l’écoute, je lui donne de l’importance. Je la laisse exister et grossir comme une tumeur.”

Et un jour, cette tumeur finit par te contrôler. Elle est devenue si forte en toi qu’elle aspire ta motivation et ta confiance en toi. Elle peut même te rendre maussade, triste, énervé. Mais au fond, toujours énervé contre toi-même. Car c’est ce que veut la voix et c’est de cela dont elle se nourrit.

 

Honte, doute, jugement, critique : voici les ennemis que l'artiste se crée lui-même

 

Tu le vois : il s’agit d’un cercle vicieux et lorsqu’on est dedans, on ne se rend même pas compte que le vrai problème n’est pas un manque de talent mais un manque de confiance en soi, en ses capacités.

 

La solution :

  • Commencer par admettre que cette voix vient de nous et de nous seul
  • Ensuite casser la boucle en ignorant cette voix et en regagnant confiance en soi

Quelque fois, la solution est si bête qu’on n’y pense pas. Il faut juste se remotiver et croire en soi.

 

Icone formation digital painting Nous sommes tous ici pour apprendre et grandir, pas se juger ou se moquer

C’est tout bête mais rappelle-toi ceci : ici sur DigitalPainting.school, peu importe le niveau du membre, du débutant au professionnel aguerri, on est tous ici pour apprendre et s’entraider. Je crois n’avoir jamais lu ou même eu vent de moquerie ou de gens qui rabaissent d’autres membres. Et ce ne serait pas toléré un seul instant.

Tout le monde ici sait ce qu’il en coûte de poster ses créations : le temps, l’énergie et l’affect qu’on a investi dans son œuvre, mais aussi l’appréhension lorsqu’on attend les premiers commentaires/critiques, la peur de se décevoir… Mais au final, lorsqu’on saute le pas, on se rend compte que rien de bien méchant ne se produit. Au contraire : on reçoit motivation, encouragements et conseils. Donc il n’y a plus de raison de laisser ses sentiments négatifs nous contrôler.

Ensuite, pour rester motivé et positif, voici quelques conseils. Car il n’y a pas que le dessin qui entre en jeu mais tout le reste de ta vie :

 

Coupe-toi au maximum des influences négatives de ton quotidien :

  • cela peut être des personnes “négatives” dans ton entourage qui ne te soutiennent pas et ne te comprennent pas, voire pire : qui te rabaissent
  • évite les taches et activités qui aspirent ton énergie autant que possible : écouter des gens se plaindre, un boulot pourri, des trucs chiants à faire, etc
  • je conseille fortement d’enterrer sa télévision très profondément et surtout de ne pas regarder les infos déprimantes

 

Et concentre-toi sur les choses positives :

  • Entoure-toi de gens qui t’encouragent à suivre ta passion
  • Fais-toi plaisir ! Et oui, se faire du bien et faire des activités qui nous procurent joie et bien-être est le meilleur moteur qu’on puisse avoir au quotidien
  • Même si tout le monde n’aime pas ça ou ne peut pas, faire du sport est une excellente activité qui génère de la dopamine (hormone du plaisir) et aide à construire sa confiance en soi
  • Pour en revenir au digital painting : regarde régulièrement tes progrès en digital painting : rappelle-toi que tu as déjà commencé à progresser, même si quelque fois tu l’oublies
  • Concentre-toi sur les commentaires et critiques positives : rends-toi compte qu’on te soutient, que ce que tu fais plaît ou a du potentiel et que tu n’es pas seul
  • Sur DPS, même les critiques sur les points faibles de tes créations sont faites dans le but de t’aider à grandir, non de te rabaisser
  • Crois en ton talent et rêve grand

 

La confiance en soi est aussi un talent qui se développe

Et oui, notre cerveau est ainsi fait. Plus on va se dire qu’on est nul, qu’on va nous juger, ne jamais y arriver, plus cela sera le cas car notre cerveau entre dans cette configuration. L’inverse est également vrai : plus on se dit qu’on peut y arriver et qu’on travaille sur sa confiance en soi et son talent, plus celui-ci se développe, comme n’importe quel autre talent : la lecture, les mathématiques, le langage…

Ce n’est pas pour rien si c’est le troisième pilier pour apprendre et progresser efficacement en digital painting.

Illustration digital painting honte peur doute

“Sad tree”, illustration par Gabo Romero

 

Icone formation digital painting Accepter que notre motivation varie…

Ensuite, si à la moindre petite baisse de motivation tu remets tout en cause du type :

  • “Cela fait deux jours que je n’arrive plus à dessiner, je crois que je ne suis pas fait pour cela”
  • “J’ai peur que cette passion pour le digital painting ne soit qu’une passade”
  • “Et si j’étais pas fait pour ça ?”
  • “Au final, je suis nul, j’arrive à rien”
  • “Les autres sont deux fois meilleurs, je les rattraperais jamais”

Ce n’est pas forcément le signe que tu es mauvais et que tu n’es pas fait pour ça, mais juste que ta voix intérieure s’est renforcée et surtout que tu l’écoutes beaucoup trop.

Tu dois te forger un mental plus solide (et oui, désolé de te l’annoncer comme ça ;)), capable d’endurer les baisses d’énergie mentale du quotidien, les petites pertes de motivation, etc. Il y en aura toujours et il faut savoir les gérer et ne pas rester focalisé sur le négatif, mais croire en soi. Même si ce n’est pas toujours facile.

 

Illustration triste

Quitte cette mélancolie ! Be happy ! Et motivé pour y arriver 😉 Digital painting par Yuri Schwedoff

 

Ne pas être trop pressé de progresser

C’est aussi une cause de démotivation : être déçu de ne pas voir arriver les résultats assez vite. Et c’est totalement humain et peut-être encore plus dans notre société qui encourage au résultat et met souvent l’accès sur le négatif et l’échec. Mais je vais te confier un truc :

Ne pas progresser aussi vite qu’on le veut n’est pas un échec.

Il ne faut pas t’en vouloir pour ça ! Sais-tu combien de temps les grands artistes se sont entraînés ? Généralement des années. Ils ont eux aussi bataillé contre les aléas de la vie, le manque de temps, leur voix intérieure mais ils ne sont pas devenus des artistes géniaux en seulement 3 mois. Eux aussi se sont peut-être dit qu’ils progressaient trop lentement à certains moments et regarde leur niveau aujourd’hui.

Nous sommes juste d’éternels insatisfaits ! Et c’est pourquoi il est important d’apprécier le voyage autant que la destination : il faut que l’objectif premier de ton apprentissage ne soit pas d’être un artiste de génie en un rien de temps, mais de prendre plus de plaisir à apprendre. La clé est là et c’est pour moi la meilleure barrière contre la frustration.

Chaque personne apprend à son rythme et surtout si tu ne progresses pas assez vite, attaque-toi au problème de manière rationnelle plutôt que de t’en vouloir et d’écouter cette foutue voix intérieure. Demande-toi plutôt pourquoi tu n’apprends pas assez vite ? Passes-tu temps assez de temps à pratiquer ? Qu’est-ce qu’il te faut pour apprendre mieux et plus rapidement ? Peut-être que ta méthode n’est pas bonne, tes supports d’apprentissage insuffisants ou inadaptés ? Ensuite, quels sont tes points faibles et forts ? Comment les corriger ou les renforcer ?

 

Notre motivation fluctue et il faut vivre avec. C’est le combat de tous les artistes, même les meilleurs ! Défaire au quotidien cette petite voix en se forgeant un mental plus solide, une confiance en soi en béton (ou presque) et relativiser sur son niveau ou sa vitesse d’apprentissage, c’est la routine.

 

N’oublie pas que tu n’es pas seul !

Si jamais tu es en proie à de la honte, du doute, du jugement ou de la peur, voire à une grosse démotivation passagère, n’oublie pas que d’autres traversent les mêmes épreuves. La communauté est là et sert aussi à se remotiver et à se serrer les coudes. Quelque fois partager ses sentiments permet de tout effacer.

Donc la prochaine fois, plutôt que de sombrer dans le marécage de la mélancolie ou que de t’infliger l’ultime flagellation, pense à poster un message sur le forum ou sur le Discord de DigitalPainting.school !

Aide illustrateur

Bon je l’avoue, c’était juste pour mettre un chaton mignon…

 

Icone formation digital painting …Mais garder en tête ses objectifs

Et enfin, garde en tête tes objectifs ! Devenir l’artiste que tu rêves d’être est à ta portée et ce sera toujours le cas ! Aussi longtemps que tu auras un cerveau capable d’apprendre, de la motivation voire de la passion et que tu t’investis dedans. L’architecture de notre cerveau est faite pour apprendre et y prendre du plaisir, sinon nous serions encore de grands singes au bas de l’échelle de l’évolution. C’est aussi bête que ça ! Donc prends ton stylet en main, suis les bons cours et donne le meilleur de toi-même. 😉

Il n’y a pas de raccourci ni de formule magique pour y arriver. Il faut juste continuer à travailler intelligemment et avec rigueur. Et si tu as de bons cours, une méthodologie adaptée et une communauté en or, c’est encore bien plus facile. 😉 On en revient aux choses indispensables pour progresser en digital painting déjà citées précédemment.

Voici par exemple des illustrations avant/après de quelques élèves ayant suivi la Partie 1 du Programme indispensable en seulement quelques semaines. Et ces élèves n’ont pas triché et ce ne sont pas des génies du digital painting, ils se sont juste appliqués semaine après semaine et ils n’en sont encore qu’au début ! Félicitations à eux au passage, je suis très fier d’eux. 😉 (Clique sur les images pour agrandir)

 

Progression en digital painting de link523Progression en digital painting de link523 qui a suivi les 10 chapitres de la Partie 1 du Programme

Progression en digital painting de mcoudertProgression en digital painting de mcoudert qui a suivi les 10 chapitres de la Partie 1 du Programme

Progression en digital painting de tymou56Progression en digital painting de tymou56 qui a suivi les 10 chapitres de la Partie 1 du Programme

 

C’est bien la preuve que tout le monde peut progresser !

Illustration digital painting motivation

Tu n’as plus d’excuse pour écouter encore ta voix intérieure. Libère ton potentiel et deviens l’artiste que tu rêves d’être ! Et accessoirement, gambade dans un pré fleuri avec des loups… Illustration de Gosia Arska

 

Icone formation digital painting As-tu aussi des coups de mou ? Des doutes ou peurs d’être jugé(e) trop sévèrement ?

Celui ou celle qui me dit qu’il ou elle n’a jamais douté de lui un seul instant est un sacré menteur ou une personne bénie des dieux. Même les meilleurs artistes étaient à ta place à leurs début et tous se sont battus jour après jour contre cette voix intérieure.

Ils ne sont pas nés sans elle, ils ont juste appris à la faire taire et à continuer de suivre leur rêve. De temps en temps elle revient, alors on la fait partir. C’est le jeu.

J’ai également connu cela et il m’arrive aujourd’hui encore de douter par moment, puis je me rappelle du chemin parcouru et j’arrête immédiatement d’écouter cette voix. Et j’ai remarqué que plus le temps avance, plus je contrôle ces sentiments négatifs, ma confiance en moi se renforce au fil du temps. Comme un talent qu’on entraîne (tiens, ça ne te rappelle rien d’autre ?).

Alors, est-ce que cela t’arrive encore ? Je t’invite à témoigner en commentaire afin qu’on se rende tous compte que nous sommes tous dans ce cas !

 

Image de couverture par Bayard Wu

Photo du profil de Spartan de DPSchool

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.

29 Commentaires
  1. Photo du profil de Yuki Art
    Yuki Art Il y a 4 mois

    Très bon article, ça aidera beaucoup de gens qui passe par la et qu’il l’ont été.
    Si je dois dire ce qui me “démotive” ou “incapable” d’y arriver, c’est surtout créer des paysage Fantasy. J’ai vraiment du mal à me mettre dans un décors c’est horrible ! Mais après quelque claque sur la tronche et un bon vers de Thé, on retourne à l’apprentissage et la persévérance 😀

    Encore merci pour tout ces cours et ta présence envers nous, tes élèves !

  2. Photo du profil de Ameya
    Ameya Il y a 4 mois

    Encore un super article plein d’optimisme, ça fait du bien !
    Je crois aussi qu’on est tous confrontés à cela de temps à autres, sans exception. On apprend simplement au fil du temps à moins se laisser atteindre !
    Pour ma part, j’ai la chance d’avoir un environnement familial impliqué dans ma progression et très aidant. Et pourtant, il y a des périodes où je n’arrive à rien, et je m’en veux de ne pas arriver à produire quoi que ce soit de correct dans ces moments-là.
    Ma solution, c’est de passer à des exercices courts (vignettes pour bosser les compos ou mieux, speed painting d’une heure max) afin de me forcer à aboutir à quelque chose de “fini”. Une fois que j’ai terminé, je suis satisfaite, même si ce n’est pas parfait…
    Je remercie d’ailleurs la communauté pour cela (notamment sur Discord, où certains savent me donner le mot d’inspiration qui me permet de me débloquer ^^)

  3. Photo du profil de -Mok-
    -Mok- Il y a 4 mois

    Très bon article, inspirant et encourageant !
    Merci !

  4. Photo du profil de BerylOwl
    BerylOwl Il y a 4 mois

    Un article très intéressant dans lequel je me reconnais.
    Pendant longtemps, j’étais démotivée par un rien et j’avais le “talent” de penser que ce petit rien était la preuve de mon absence de possibilité à dessiner. Quand j’y repense, au risque de paraître stupide, j’ai l’impression que je me cherchais des excuses.
    Un jour, j’ai lu un article d’un artiste qui parlait aussi de cette peur d’être jugée avec nos dessins et il a écrit (pas précisément dans ces termes mais l’idée) : “Dessinez! Même si vous n’êtes pas content du résultat maintenant, vous n’en mourez pas” et là je me suis dite que… Bah s’pas faux après tout…
    Du coup, j’ai essayé de montrer un peu plus mes travaux à des proches et leur réaction positive m’a vraiment surprise et continué à m’entrainer et progresser. De temps en temps, j’aime regarder mes anciens travaux pour constater l’évolution.
    J’ai aussi pris le temps de voir ce qu’il me fallait pour progresser et j’ai constaté qu’en plus d’un entourage positif, des cours seraient un plus non négligeable. Et ça était un plus, et ça l’est encore. Je ne suis pas très acidue (honte à moi!) mais ma voix intérieure a du choper la crève parce que je l’entends de moins en moins! ^^

    Merci pour cet article positif et qui fait du bien de lire, voir même de relire je pense, une piqûre de rappel de temps en temps, ça ne fait pas d’mal. B)
    J’en profite aussi pour remercier la communauté de DigitalPainting.School.

  5. Photo du profil de Neira
    Neira Il y a 4 mois

    Très bon article! Comme beaucoup, j’ai une très forte tendance au découragement, surtout quand le résultat obtenu n’est pas du tout celui que j’espérais. Ça vient par phases, et dans ces moments-là puisque je n’arrive à rien et que je me sens au fond du sceau je m’accorde une pause : je ne touche plus au stylet et je décompresse autrement (en général je me vide la tête sur la console ou sur un jeu PC, avec ou sans les enfants… ben vi, famille de geeks ;p). Et puis l’envie d’être une artiste revient et la motivation aussi. Et là je replonge :) Je pense donc qu’il est important de savoir s’accorder du temps, de savoir se couper de ce qu’on fait pour se rappeler à quel point ça nous tient à cœur et y revenir encore plus motivé !

  6. Photo du profil de Iceven
    Iceven Il y a 4 mois

    J’ai souvent au des grosses baisses de régime après les conventions ou j’exposais mes illu, les gens avais tendance à ne même pas faire attention que l’artiste sur lequel il crachait étais juste devant eu derrière la table du stand, c’était quand même plus violent qu’un simple commentaire anonyme sur le net, je comptai même plus les heures de travail pour pondre des illu potable pour ce stand, ça me tenais vraiment à cœur et j’adorais ce que je faisais mais je finissais par me demander : pourquoi ? pourquoi continue ? quel intérêt ? tout ce que je fais est nul, c’est plein de défauts ! pourquoi je me casse le c** ?
    Le lendemain je recevais un message d’une fan qui avais adoré son aquarelle et toute mes illu et qui m’encourageais à continuer, ça m’a rappeler qu’il y avait pas qu’elle derrière moi, plein de gens aimaient ce que je faisais et je pouvais encore progresser.
    j’ai aussi appris à accepter de faire des erreurs et de faire des chose même si j’avais peur de rater, de tester, personne ne réussit du 1er coup, et qu’on rate, que ce soit « moche », qu’il y est des défauts , c’est pas grave on apprend et on recommence.
    Depuis ça va beaucoup mieux, je suis plus libre de ce que je fais, je progresse mieux, et surtout j’aime ce que je fais !

  7. Photo du profil de Ulty
    Ulty Il y a 4 mois

    Je témoigne et je confirme : je suis arrivé dans la communauté avec une bonne dose de déprime que je me traînais depuis un bout de temps, seul et perdu que j’étais dans mon coin. Au début, ce fut très compliqué de se livrer, de participer, j’avais même du mal à lancer photoshop ou à simplement prendre un crayon.
    Depuis, avec le lancement du discord notamment, c’est tous les jours que je côtoie des personnes enthousiastes, motivantes, parfois prises dans le doute comme je l’étais. Mais il n’y a rien de mieux que la cohésion de groupe et le partage pour avancer. Maintenant, je m’attelle aux exo hebdo régulièrement tout en progressant sur des travaux persos et il y a toujours quelqu’un pour me donner une critique constructive m’aidant à progresser. C’est toujours positif et ça maintient la spirale positive qui me fait avancer chaque jour. Quand je cale sur quelque chose, je me lance sur autre chose pour rester dans le rythme. Sans oublier qu’on abreuve toujours son cerveau en voyant les travaux des autres.

  8. Photo du profil de Frelol
    Frelol Il y a 4 mois

    Très bon article qui met en avant l’importance de la confiance en soi en digital painting (comme dans la vie quotidienne). C’est très bien vu de le souligner et ressouligner car c’est un besoin naturel humain primordial (internet: pyramide de Maslow)
    Par contre c’est un petit plus compliqué que ça, c’est pas juste la petite voix dans notre tête qui en est responsable (ouf ! vous n’êtes pas le problème!) J’ajouterai pour appuyer cet article que la confiance en soi est quelque chose qui peut être altérée par différentes causes : peur de la critique, du regard de l’autre, sentiment d’infériorité, d’être mal aimé … & différents degré: profond, si cela vient de l’enfance par exemple

    C’est ce qu’il y a autour de nous (gens, environnement, événements) qui va édifier ou déconstruire cette estime—-(les idées que vous vous faites à propos de vous; les messages négatifs bombardés pendant des années ; des expériences négatives continues)—– Cela depuis l’enfance avec des rappels jusqu’à aujourd’hui. Enfant: “t’es moche, tu pues, tu sers à rien, t’es nul” – Là le degré d’estime de soi à rattraper est encré depuis l’enfance. Aujourd’hui via DPS: “bravo tu as bien maîtriser telle technique, tu a su … génial…” valorisation sincère, humaine et constructive 😉

    Bref, quelque soit votre degré d’estime de soi, cette plateforme recèle de tout ce qu’il faut ou presque pour la soigner (si elle est altérée) la booster (en cas de besoin) la conserver (pour le quotidien)
    – Pensez à vous tamponner un peu de ce que pensent les autres ( les emmerdeurs négatifs qui n’apportent rien)
    – Acceptez ce que vous faites le mieux et ce que vous faites le moins bien
    – Exprimez-vous!
    – Donnez vous des objectifs réalistes (Cet aprem je digitalerai comme Spartan ^^… bon ok, cet aprem je commence par un croquis)
    – …. y’en a plein d’autres
    Je ne sais plus qui disait “tant qu’on est critiqué c’est qu’on est digne d’intérêt ” ^^

  9. Photo du profil de Sarthio
    Sarthio Il y a 4 mois

    Personnellement j’ai mis très longtemps à démarrer (presque 1 an!), j’alternais entre l’envie d’atteindre le niveau des artistes que j’admire et la démoralisation devant ma piètre maîtrise de Photoshop et de la tablette. Même après le lancement de DPS j’ai eu du mal à me mettre dans le bain! Mais avec le début de l’année scolaire j’ai décidé de m’y mettre vraiment et pour l’instant ça avance pas trop mal! Je me fixe des grands objectifs que je tente d’atteindre par des petits exercices.
    En ce moment par exemple j’aimerai vraiment pouvoir dessiner des personnages d’imagination donc j’apprend l’anatomie par-ci et dessine des nues par là.

    J’aimerai vraiment pouvoir dire qu’il suffit de se lancer mais ça n’a pas vraiment été le cas pour moi. Je pense que pour se lancer il faut d’abord avoir l ‘état d’esprit nécessaire et aussi se mettre en condition (horaires,objectifs raisonnables).

    Pour ce qui est de la peur de partager ces dessins c’est compréhensible moi même ça m’arrive. Mais au final je me rend compte que on est tous passé par le début un moment donné et que quand on sait ce que c’est, il est juste impossible de se moquer d’un débutant! J’ai bien plus de facilités à montrer ce que je fais à des passionnés qui savent le travail qu’il y a derrière qu’à mes proches qui ne se rendent pas vraiment compte de l’investissement.

    Et pour finir, j’ai absolument jamais vu quelqu’un pratiquant régulièrement dans un domaine dire que son niveau stagnait!

  10. Photo du profil de Stella Rinaldo
    Stella Rinaldo Il y a 4 mois

    Très bon article, ça fait du bien ! C’est pas facile de rester motivée tout le temps, il y a des hauts et des bas. Parfois on est gonflé à bloc et on se sent capable de soulever des montagnes, d’autres fois on se transforme en mollusque dépressif et on voit gris partout !

    Dans ces moments-là, je regarde la magnifique couverture d’un artbook, posé sur ma commode. Et je me dis que plus tard, moi aussi je vendrais des artbooks et que j’aurais du succès ! Je me fixe des objectifs et utilise les œuvres de mes artistes préférés comme moteur pour avancer ! Je me dis qu’un jour je dessinerai et peindrais comme eux !

    Quand je n’ai pas d’inspiration pour dessiner, je lis un bouquin ou regarde un film/ dessin animé/ série ou encore écoute de la musique en me promenant.
    Il y a une phrase que j’aime beaucoup : “Le plus grand plaisir de la vie est de réaliser ce que les autres vous pensent incapable de réaliser.” J’ajouterai même que “les autres” s’appliquent aussi à notre petite voix intérieure !

  11. Photo du profil de Spartan de DPSchool Auteur
    Spartan de DPSchool Il y a 4 mois

    Merci à tous de jouer le jeu en partageant votre expérience ! En plus certains ajoutent même des conseils, j’espère que les lecteurs prendront la peine de lire les commentaires tout aussi enrichissants que l’article. :)

  12. Photo du profil de Labhrainn
    Labhrainn Il y a 4 mois

    J’avais bien besoin de lire cet article. Merci :)
    (Attention post déprimant)

    Mon manque de confiance en moi est l’un de mes plus gros problème. J’ai la “chance” de savoir pourquoi je me rabaisse sans arrêt, mais je n’arrive pas à surpasser tout ça.

    Je suis inscrite sur DP.school depuis son ouverture. J’étais même pré-inscrite ! Lors de mes débuts ici j’ai eu un élan de motivation de dingue ! Ça m’a fait l’effet d’un grand courant d’aire ! ça ne m’était jamais arrivé. Et je remercie énormément Spartan et toute la communauté pour ça.

    Mais la vie m’a très vite fait redescendre sur terre. J’ai vécu des moments pas très sympas durant l’été. Du coup depuis plusieurs mois j’ai fait un unique digitalpainting, j’ai écrit un petit texte pour le forum présentation des membres que j’ai bien évidemment jamais posté, Je voulais m’investir dans la communauté en étant actif sur le forum : c’est mon 1er post… Je voulais absolument participer au concours, même si j’étais pas totalement satisfaite de moi : J’ai même pas dépassé le stade du croquis, etc (il vaut mieux que je m’arrête là).

    Je suis vraiment en colère après moi de ne pas réussir à vaincre mes peurs et de laisser mes problèmes prendre le dessus sur mes loisirs et mon travail. Et le pire c’est que ça va pas s’arranger de sitôt… Non, ce poste n’a rien de positif ! J’en suis désolé mais ça me fait un bien fou de l’écrire.

    Il n’y a pas de solution miracle, ça c’est sûr ! Mais si je peux aider au moins une personne à se sentir moins seule.

    • Photo du profil de Frelol
      Frelol Il y a 4 mois

      hop ho hop hop !!! Allez poste nous là ta présentation @labhrainn qu’on puisse te dire que tu es bienvenue, allez stp :))) C’est entouré des bonnes personnes qu’on arrive à vaincre … Allez on t’attend !

      • Photo du profil de Labhrainn
        Labhrainn Il y a 3 mois

        Cet article ma bien fait réfléchir. Allez hop ! Je bouge mes fesses !

        Merci du soutien de la communauté :) vous êtes les meilleurs !

  13. Pit Il y a 4 mois

    Hey tu deviens bon rédacteur ma parole!
    et toujours cet humour étincelant :)
    continue comme ça tabarnak!
    Même pour un gars aussi motivé que moi, ça fait du bien. :)

    Des bisous Spartouille

    PS: J’aurais un peu de temps pour tourner des corrections entre le 8 décembre et le 20, si t’es dans le coin, et avant que je reprenne les études.
    à +

    Force et honneur!
    -P

    • Photo du profil de Spartan de DPSchool Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 4 mois

      Merci Pit ! Content qu’il te plaise, même si j’ai du mal à croire que tu te démotives souvent avec ton mental d’acier 😀
      C’est noté pour décembre, je trouverai du temps 😉

  14. Photo du profil de Nocturnaliss
    Nocturnaliss Il y a 4 mois

    J’ai connu la peur du jugement aussi, même si c’était dans un domaine plus global (harcèlement à l’école, dix ans de dépression dont phobie sociale aigue). Et ce que je voudrais dire est: ne vous arrêtez pas sur le fait que vous avez peur d’être jugés, mais rendez-vous compte que la personne en face peut être en proie aux mêmes peurs et doutes. Nous sommes tous humains, donc tous enclins aux même émotions. Cela ne nous divise pas, mais nous rapproche. Et d’être compris, ça permet de trouver le support nécessaire pour se défaire des ses peurs.

  15. Photo du profil de Steeve
    Steeve Il y a 4 mois

    Ho comme tout cela est vrai. La persévérance bas l’éducation et le talent.

    – Naruto –

  16. Photo du profil de Steven
    Steven Il y a 4 mois

    Ça ne fait pas de mal d’avoir un article ‘motivationnel” de temps à autre, merci @spartan !
    Comme beaucoup j’ai des hauts et des bas, tant dans ma vie personnelle que professionnelle, et depuis quelques années c’est même plutôt une succession de bas à vrai dire… Donc il m’arrive d’avoir des périodes de doute et de démotivation.
    Comme tu l’as bien expliqué, tout le monde doute par moments, mais le plus important est de ne pas laisser nos peurs et nos appréhensions nous bloquer.
    C’est pourquoi quand j’ai l’impression de tout foirer et que rien ne va, je me dis une chose : “Si j’ai le temps de me plaindre et m’apitoyer sur mon sort, j’ai aussi le temps de me bouger pour changer les choses”.

  17. Photo du profil de Moog
    Moog Il y a 4 mois

    Je pense que quiconque veut devenir quelqu’un ou accomplir quelque chose à déjà ressenti tout ça. Personne n’en réchappe. C’est humain. Mais comme le dit si bien @spartan, il faut savoir aller de l’avant. Merci pour cet article dans lequel je ne me reconnais que trop bien.
    Je viens de commencer le programme 1 et j’espère garder ma motivation intacte ! Mais depuis peu, je n’ai plus vraiment peur des remarques et critiques (même si personne n’aime vraiment ça). Je suis graphiste/infographiste dans ma vie professionnelle alors les critiques je connais.
    Mais j’ai eu une telle surprise en partageant sur DPS. Je ne m’attendais pas à autant d’enthousiasme de la part de cette communauté. Il y en a toujours un pour avoir LE commentaire qui te fait sourire ou te rebooste. Ça m’effraie de moins en moins de partager quelque chose (merci à vous! :-)).
    Alors, à tous ceux qui sont encore en proie aux doutes, n’ayez craintes. Vous êtes là. C’est bien pour une raison non ? 😉

  18. Framboise68 Il y a 4 mois

    Super l’article et tous les commentaires qui suivent, vous êtes tous des passionnés. Que l’on se sent bien dans une communauté “positivante”. C’est vrai que parfois c’est dur de se motiver et d’aller au delà, au delà de tout commentaires négatifs. Pour ma part on ne m’a jamais dis que ce que je faisais était nul mais à chaque fois j’avais droit à “ça sert à quoi !” “ça rapporte rien.” Pour certains le dessin ça sert à rien et c’est inutile. Pendant des années j’ai vécu avec ça et c’est pourquoi (entre autre) que j’ai laissé l’art graphique de côté. Mais je compte bien me rattraper. Ici vous êtes tous des convaincus du contraire et cela fait du bien d’être entourés par les “siens”. Pour tout ceux qui commencent de zéro surtout ne vous découragez pas, dessinez, essayez encore et encore car sans essai aucun succès. Chacun à son rythme c’est comme dans le sport il y a des paliers à passer mais toujours on progresse. Regardons vers le futur et l’on pourra dire “ça c’était avant”……

  19. Photo du profil de Gragrou
    Gragrou Il y a 4 mois

    Merci pour cet article… je pense qu’en effet on se reconnait tous dedans et ça fait du bien de lire ces mots qui permettent de mieux comprendre ce que l’on ressent et surtout d’y faire face! (je garde ce texte précieusement pour mes périodes sombres!)

  20. Photo du profil de Yann Pelletier
    Yann Pelletier Il y a 3 mois

    Merci @spartan et merci à tous ceux qui ont posté :)

    Forcément que je me reconnais, l’une des phrases est de moi…
    Le plus dur, c’est la frustration de ne pas sortir ce qu’on a dans la tête, de bien le retranscrire et pouvoir le partager pleinement. Pour le coup, éviter de regarder tout le chemin qui reste à parcourir mais ce qu’on a déjà franchi aide, c’est vrai. Au final, je n’y avais pas songé. Je suis souvent très exigeant envers moi-même. Peut-être trop pour ne pas poster ce que je juge comme “raté” en comparant cela aux artistes que j’admire.
    Ça fait du bien de lire ce genre d’article c’est clair ! Du coup j’ai repris le stylet après un vidage de tête devant la console.

  21. Photo du profil de Noreth
    Noreth Il y a 3 mois

    Article très motivant! Merci :)

  22. Photo du profil de aylaura
    aylaura Il y a 3 mois

    Pour moi ce n’est pas le doute de ne pas bien faire car je sais que j’ai des lacunes et que le fait de ne pas avoir travaillé quotidiennement donne ce résultat moyen et je n’ai pas cette peur de montrer quand je sais que cela peut être amélioré grâce à une vue extérieur, d’ailleurs c’est ce qu’il y a ici à DPS et je me retrouve un peu comme quand j’étais au lycée (St Luc Tournai) il y avait cette même ambiance de partage et d’entraide (par contre l’égo a tendance à grimper et on perd un peu la réalité en pensant qu’on est la crème des crèmes en sortant de l’école hahaha).

    Ce qui me décourage est la reconnaissance auprès de ceux que je connais (famille, amis), quand j’ai 2 j’aime sur FB car j’ai posté mon dernier exo, je considère cela comme un échec, quand je montre à ceux qui m’entoure et qu’ils me disent, c’est bien, c’est joli, waa, mais rien de plus, je ressens cela comme un doute, que ce que je fais n’est pas génial, que je ferais mieux d’arrêter de dessiner.

    Ce que Frelol a dit est important aussi, il n’y a pas que nous mais ce que l’on a vécu enfant. Pour ma part, on avait souvent tendance à me dire “qu’est ce qu’on va faire de toi” vu comment j’étais super nul en primaire et au collège (dans toutes les matières, même le dessin ! moyenne générale… en dessous de 9), cela a eu beaucoup d’incidences dans ma vie car en général, je fais pour faire plaisir et non pour mon plaisir. Donc pour ne pas être déçue de ce qu’on me disait , j’avais opté pour ne plus voir personne (bienvenue dans la grotte d’Aylaura hahaha) et ça, ben c’est la solution à ne pas faire du tout ! Le résultat a été un burn out total.
    Ce qui est positif dans tout ça c’est qu’une fois qu’on est au fond on ne peut que remonter et justement DPS est apparu à ce moment là et avec les cours, le forum, Spartan qui répond à tes exo ! c’est une bouffée de motivation et de reconnaissance, je ne peux que remercier tout ceux qui sont là 😉 bises à vous

  23. Photo du profil de CyberFufu
    CyberFufu Il y a 3 mois

    Touché ! Le nombre de fois où j’ai ressenti une partie ou la totalité de ce qui est décrit ! J’en étais arrivé à un stade où je pensais que j’avais trop attendu… mais plutôt que de regarder derrière ce que j’ai pas fait, j’essaie de regarder en avant.

    Et surtout de pas écouter la petite vois qui dit “c’est nul, t’as pas le niveau, t’y arriveras jamais…”. J’arrive parfois à la mette de côté ce qui est un gros progrès. Je constate que j’en suis pas débarrassé pour autant et que des phases de doutes reviennent… mais j’espère ne plus jamais lâcher prise.

    Merci pour cet article, faudrait que je pense à le relire dans les moments d’abattement.

  24. […] Article publié sur le site DigitalPainting.school : « Honte, doute, peur, jugement : voi… […]

  25. Photo du profil de Hieronymos
    Hieronymos Il y a 3 heures

    Super article @spartan!

    Je pense qu’il est important de ne pas oublier le plaisir que l’on prend à dessiner, d’autant plus dans les périodes de doute et de démotivation. Suis-je au niveau ou je voudrais être? Ai-je de la reconnaissance? Je progresse oui ou m*****! ect… Mais si on en oublie la joie de pratiquer, on perd tout ce qui est important dans le dessin. Comme dans toutes activités. On peut faire l’analogie avec le sportif qui ne prend plus de plaisir à sa pratique et qui le ressentira dans des performances moins bonne.

    Alors si je peux donner un humble conseil, il faut toujours se recentrer sur le bonheur que nous apporte la pratique du l’art, quitte à mettre de coté un projet, une étude qui nous frustre pour partir sur création sans prise de tête pour défouler notre stylet.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ecris-nous !

Une question, remarque ou suggestion ? Une idée trop cool ? Ou juste nous dire coucou ? C'est par là ! On te répondra au plus vite.

En cours d’envoi

©2017 Digital Painting.School par  Design SpartanLogo Design Spartan et codé par Thomas Durrenberger    |    Mentions légales · Affiliation · Contact

Connecte-toi

ou    

ou

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account