DPSchool

126 User(s) Online Join Server
  • RoXSaida
  • --LmxL--
  • Springouille
  • AseTyr
  • Reik
  • jf
  • Anabi
  • KityBravo
  • Gingembre
  • Morgane
  • Maerym
  • Tri-Edge
  • Uniquemarine
  • Odisan
  • JayKay
  • King
  • onyx
  • EroSama
  • ragde(pala tank/DPS)
  • Daisuke Reishi 🇫🇷 ♋
  • VATRIX
  • Hortalr
  • Sujet 1-B2
  • kohzale
  • Oribia
  • Mehdy
  • Yuhell
  • Wambaleska
  • Darkiron59
  • jesus
  • Somedeos (Aemyx)
  • DamonRuud
  • 🌙\~Arariss~/
  • Pregasviel
  • Krim
  • Shaose
  • Kermite
  • DarkClemou
  • 🎭Frozyo🎭
  • TheTrope
  • Solkey
  • SilverTES
  • Rytsu
  • Artahn
  • Maxamon
  • Pudge | Aiza | Guilty Crown
  • Mind
  • Minami10play
  • Frauste
  • H4cK
  • nighty
  • noktu
  • Lannax
  • LeCriDuMoustique
  • !Ecikard
  • Xavier
  • TheStupidDuck
  • Rag-Narok
  • Treng
  • Victor
  • Kophe
  • Sossokiin
  • Louviers
  • Yonathân/fudge74
  • père castor
  • Tanaka
  • Artemisfowl6
  • Mie.
  • Ellite
  • ShinWorldTV
  • Syak / Dylan
  • Myoko
  • KiwiKancre
  • Birko117
  • Strand
  • Vivi
  • Aigglo
  • Gamixis
  • Gnarumon
  • [Witnesses] Irronidz
  • ljbtheshinobi
  • StefP
  • Taliesin
  • Jimi
  • Fallfall
  • RedFox
  • Iscream
  • Kio
  • Echyzen
  • Jekko
  • fabien0102
  • mabeelz
  • Dareck
  • VentDeRâle
  • AikaOni
  • TryZo_
  • Razof19
  • hotshot_the1
  • MisterGameUSRI
  • JimRaynor242
  • CptSpok
  • Ainis
  • Pryd
  • Ketzac
  • Automn
  • Sacha B. 🍃🐾
  • Serhnz
  • [KO]Kyllio
  • xell0
  • Spica
  • Manon - LittleNantaise
  • Dexyne
  • ElenwenVere
  • Momonga Saki
  • Arowine
  • Sighne
  • Rehvaro
  • William
  • Yiersan
  • Ps2004
  • Francky2.5D
  • Zanhento
  • N3ath
  • Petrucciu2a
  • the ripper
  • sam2samy
 

Le métier d’Illustrateur en détails

 

Longtemps durant ma jeunesse je me suis demandé comment étaient faites toutes ces superbes illustrations que je voyais sur le web, sur mes boîtes de jeux ou en couvertures de livres. Petite rectification : je ne savais même pas à l’époque que cela s’appelait une “illustration” ni que c’était un illustrateur qui les réalisait. Quelle cruelle ignorance…

Bien plus tard, à force d’avaler des tutoriels pour apprendre Photoshop comme on pourrait avaler des M&M’s (sérieusement, quand on commence on ne peut plus s’arrêter, non ?), j’ai découvert que ces illustrations étaient le fruit du travail de gens qui utilisaient comme moi Photoshop, à la différence prêt qu’ils avaient simplement une tablette graphique et quelques connaissances de plus (bon, et quelques années de pratique aussi…). C’est à ce moment là que j’ai découvert – sans le savoir à l’époque – mon futur métier : celui d’illustrateur.

La révélation douloureuseCe moment de révélation douloureux où tu t’en veux d’être passé à côté tout ce temps…

Avoir le talent et le privilège d’illustrer des univers imaginaires, de donner vie à tout ce qu’il y a dans son esprit… et même gagner sa vie grâce à cela ! Le métier d’illustrateur fait depuis longtemps rêver : être payer pour dessiner. Le Saint-Graal. Mon Précieux. Laisse-moi donc te présenter en détails ce métier fabuleux et difficile à la fois, comme toujours en toute transparence et sans tabou.

Icone formation digital painting Explications en vidéo

 

Icone formation digital painting Il y a “illustration” et “illustration”

Note préliminaire : Aujourd’hui le terme “illustration” est associé à énormément d’images différentes. Certaines ne font pas appel à du dessin mais plus à du design graphique, de la typographie ou de la 3D. Cela s’apparente pour moi plus à du graphisme qu’à de l’illustration. Je me concentre donc dans cet article principalement sur le métier d’illustrateur-dessinateur et notamment sur les illustrateurs amenés à utiliser le digital painting. Cela ne regroupe pas les illustrations apparentées au graphisme pour lesquelles on n’a pas besoin des mêmes connaissances ni de talent en dessin. Cela correspond à un autre métier, à un autre secteur, à d’autres études et à d’autres techniques et logiciels.

Cette distinction est importante car je ne souhaite tromper personne et au contraire amener un peu de vérité sur les méprises et les “tromperies” autour de ces termes. Je pense notamment aux formations mettant en avant l’illustration, alors qu’elles forment en réalité pour le graphisme et non du dessin ou de l’illustration telle qu’on l’entend ici. J’en parle plus en détails dans la vidéo et plus bas dans la section sur les études.

Voici quelques exemples d’illustrations qui ne sont pas des illustrations dessinées ou peintes, mais réalisés à partir d’outils d’infographie : typographie, éléments graphiques 2D ou 3D et qui sont donc exclues de cette présentation du métier d’illustrateur étant donné qu’elles sont apparentées pour moi au métier de graphiste/infographiste.

illustration de design graphique et non dessinnée illustration de design graphique et non dessinnée illustration de design graphique et non dessinnée illustration de design graphique et non dessinnée

 

Ici nous parlons bien de d’illustrations en digital painting avant tout, mais également de celles dessinées à partir de tout autre outil (traditionnel ou numérique). Exemples :

Illustration dessinée en digital painting Illustration dessinée en digital painting Illustration dessinée en digital painting Illustration dessinée en digital painting Illustration dessinée en digital painting

 

J’espère que la distinction est très claire pour toi ! On rentre maintenant dans le vif du sujet : qui sont ces illustrateurs qui réalisent ces images ahurissantes et comment travaillent-ils ?

 

Icone formation digital painting Qu’est-ce qu’un illustrateur ?

Un illustrateur est un artiste chargé de mettre en images un texte ou une idée. Cela peut aller de la couverture d’un livre à une pochette d’album en passant par un jeu de cartes ou un livre pour enfants, etc… A l’origine le terme “illustrateur” désignait tout artiste prenant part à l’ornementation d’une page imprimée mais aujourd’hui sa définition est bien plus riche, vaste et multi-facettes. En effet il y a plusieurs “familles” d’illustrateurs qui œuvrent chacun dans des milieux, des styles artistiques et pour des publics différents. Et même dans ces différentes familles, il y a des sous-familles bien particulières :

  • la presse : illustration éditoriale, illustration satirique, caricature, illustration politique, illustration de mode… (tout ce que vous pouvez trouver en ouvrant un magazine ou un journal)
  • l’édition : couverture de livres, illustration intérieures, graphic novels…
  • l’illustration jeunesse (livres pour enfants)
  • l’illustration technique
  • l’illustration médicale
  • publicité et communication (contrats très variés allant d’illustrations marketing à des pochettes d’albums ou autre)
  • film et animation (on parlera plus souvent d’animateur ou de story-boarder qu’on verra en détails dans un autre article)
  • jeux et jeux vidéos (par exemple pour des jeux de société ou des jeux vidéos – même hors concept art)
  • l’illustration de bande dessinée ou de comics (bien à part, je présenterai ce métier en détails dans un autre article)
  • partout où on a besoin d’images !

Voici quelques magnifiques exemples d’illustrations dans des “familles” et des styles variées (mais toutes en digital painting) :

Couverture de roman par Marc Simonetti  

Couverture de roman en digital painting par Marc Simonetti

Illustration de presse : couverture de magazine par Jo San

Illustration de presse : couverture de magazine en digital painting par Jo San

Illustration dans un style cartoon pour enfant de Goro Fujita

Illustration en digital painting dans un style cartoon pour enfant de Goro Fujita

Illustration d'un portrait à partir d'une photo réalisée par moi-même (Spartan)

Illustration en digital painting d’un portrait à partir d’une photo réalisée par moi-même (Spartan)

 

Ceci n’était qu’un minime exemple des styles d’illustrateurs et des thèmes qu’on peut rencontrer. Tu peux déjà constater l’énorme différence entre chaque illustration, pourtant toutes réalisées en digital painting et nécessitant les mêmes bases artistiques. Un concept artist/illustrateur orienté fantasy/science-fiction tel que moi n’aura rien à voir avec un illustrateur jeunesse ou satirique par exemple. D’ailleurs forcez-moi à en faire et je serais bien malheureux ! (et inefficace).

C’est souvent l’illustration jeunesse qui est mise en avant car c’est tout simplement là que les besoins en illustration sont les plus grands et qu’il y a donc le plus de contrats.

Chaque illustrateur est libre d’évoluer vers une “famille” plus qu’une autre, de rester assez généraliste ou au contraire de se spécialiser dans une “niche”, c’est-à-dire dans un domaine très précis comme l’illustration médicale ou l’illustration de poneys de loisir (mais si ça existe, j’en suis sûr !).

 

Digital painting de poneyIl y a des illustrateurs pour tout. Absolument tout. Digital painting de Huussii.

On peut soit rester généraliste et polyvalent, soit essayer de devenir une référence dans son domaine (caricature, dark fantasy, illustration de mode féminine…).

Il faut faire ce qu’on aime !

Ceci est un point crucial que tout le monde devrait garder à l’esprit comme une é-vi-den-ce : peu importe la pression scolaire, sociale, des parents ou professeurs, il faut s’orienter vers le genre d’illustrations qui nous plaît. En d’autres termes il faut dessiner ce qu’on a envie de dessiner et pas se forcer à dessiner “là où il y a de l’emploi” par exemple, ou dans le domaine où il y a le plus d’offres. Si ce que tu aimes c’est la BD pour adultes et qu’on te pousse à aller vers l’illustration jeunesse par exemple, c’est une hérésie ! Suis ta passion. Tu ne seras jamais épanoui ni performant dans un domaine qui ne te plaît pas.

 

Icone formation digital painting Déroulement

En général, le métier d’illustrateur fonctionne au contrat. Il reçoit une demande – aussi appelé “brief” ou “cahier des charges” – qu’il va devoir transformer en image(s). Son interlocuteur sera généralement le client directement, un directeur artistique ou encore un directeur de rédaction. Une fois le contrat terminé, il passe au suivant. Son travail se déroule généralement comme suit :

1. Prendre connaissance de la demande

Avant de mettre en images une couverture, un jeu, un article de presse ou autre, l’illustrateur doit bien cerner la demande du client. Plus il identifie précisément ses attentes plus le travail sera facile et sans accroche. Le support (imprimé, jeu vidéo, audiovisuel…) et ses contraintes éventuelles doivent bien sûr lui être détaillées. L’illustrateur définit également avec le client les modalités de réalisation de la commande : déroulement, date de livraison, rémunération, etc.

2. Traduire une idée ou un texte en un croquis à faire valider

Quelque fois il lui sera encore nécessaire de faire des recherches préalables ou de s’inspirer d’un univers existant avant d’attaquer le ou les croquis. Il est généralement conseillé de faire valider un croquis d’abord avant de passer aux étapes suivantes (colorisation, détails, etc).

3. Terminer l’illustration

Ensuite l’artiste n’a plus qu’à agiter sa baguette magique ! Il met son talent à l’œuvre pour terminer l’image selon les souhaits du client. Ce dernier n’a plus qu’à valider et payer l’illustrateur. Contrat terminé.

 

Validation clientL’illustrateur connaît la joie incommensurable de la validation finale du client.

 

Ses outils

L’illustrateur peut utiliser différents outils pour exprimer sa créativité et répondre aux besoins d’un client : des outils traditionnels (papier, crayon, peinture…) et de plus en plus des outils numériques… comme le digital painting ! Tudududu ! D’ailleurs, aujourd’hui dans le monde professionnel, le digital painting a largement pris le pas sur les autres outils pour sa rapidité d’exécution et sa souplesse.

Il n’est pas rare qu’un illustrateur commence son croquis sur papier, voire même un encrage complet avant de terminer sur ordinateur. Dans ce cas sa tablette graphique sera son meilleur outil accompagné d’un logiciel adapté (Photoshop étant largement le plus utilisé). Comme le concept artist, l’illustrateur va se servir de toute aide à sa portée : références photo, textures, logiciels de 3D, etc… mais son niveau de finition doit en revanche toujours être poussé et irréprochable pour les yeux du public (contrairement au concept art qui peut rester plus “brouillon” ou “sketchy”).

Illustration de Lady Shalirin

Illustration de Lady Shalirin

 

Icone formation digital painting Un métier difficile

Comme tous les métiers de passionnés, c’est un métier difficilement accessible. Réussir à vivre correctement de son métier n’est pas à la portée du premier venu : la concurrence est grande, le niveau est élevé et bien sûr, les budgets des clients eux n’augmentent pas. Il faudra donc être au niveau du marché, avoir de la visibilité et savoir se vendre. Non, n’aie pas peur, rien n’est impossible quand on est passionné. Tout le monde en a les capacités, mais il faut en être conscient. 😉

En plus de cela, devenir illustrateur n’est pas le métier le plus facile à apprendre et c’est d’ailleurs cela qui me fascine ! Il faut apprendre énormément de choses avant d’être un as du crayon ou du stylet. Pratiquer régulièrement pendant une longue durée jusqu’à développer son talent artistique est nécessaire.

Comme j’en fais mention un peu partout sur DigitalPainting.school, seuls les plus motivés réussiront à devenir l’artiste qu’ils rêvent d’être. Nombreux sont ceux qui risquent de se démotiver. Mais courage ! Ici sur DPSchool tes chances sont déjà multipliées par 10 grâce au soutien de la communauté, aux exercices, challenges et autres animations et bien sûr aux cours pour te guider et booster ton apprentissage !

De plus il y a une demande qui n’a jamais été aussi grande qu’aujourd’hui et dans des styles très variés donc tout le monde peut atteindre son rêve en persévérant.

Motivation à blocPrêt à se battre ! Motivation au max !

 

Icone formation digital painting Ses qualités

Être un vrai artiste

Cela peut paraître bête à dire mais un illustrateur est avant tout un artiste. Il doit avoir appris les fondamentaux artistiques – autrement dit savoir dessiner -, être doté de créativité et d’imagination et s’il a développé son style artistique c’est un plus. Un illustrateur cherchera toujours à continuer à apprendre et à s’améliorer. Il ne faut jamais se reposer sur ses acquis.

Sa curiosité et son sens de l’observation sont d’ailleurs de grands atouts.

 

Se renouveler sans cesse

Un illustrateur – surtout aujourd’hui – ne peut pas se reposer sur ses lauriers. Les avancés techniques et technologiques vont très vite et il doit toujours être à l’affut des dernières nouveautés logicielles ou des dernières techniques pouvant l’aider, comme par exemple les logiciels de posing ou de 3D. Son apprentissage ne s’arrête pas à l’obtention d’un diplôme mais continue sans cesse.

D’un autre côté, les tendances en illustration évoluent elles aussi et des genres nouveaux émergent de temps à autre.

 

Savoir se vendre

Comme partout, ce n’est pas toujours le talent seul qui suffit à décrocher des clients. Il faut également savoir se vendre :

  • être visible sur les différents sites et réseaux sociaux
  • être bon communiquant
  • être professionnel (dans son écriture, son respect des délais, etc)
  • savoir s’adapter à la demande du client

Dans ce métier, la personnalité est aussi importante que le talent et tisser un réseau relationnel est un sacré coup de pouce pour recevoir des commandes. De plus, avoir de la visibilité sur le web est un avantage déterminant aujourd’hui dans la réussite d’une carrière.

Aujourd’hui plus que jamais, être le meilleur artiste du monde ne te fera pas vivre si personne ne le sait et voit tes œuvres parmi les milliers de créations postées chaque jour sur les Internets.

 

Être objectif sur son travail et accepter la critique

Un illustrateur qui n’accepte pas la critique est mal barré. Déjà lors de son apprentissage, il faut être ouvert aux avis et aux critiques afin de progresser. Tu n’es pas né avec le talent de Michel-Ange, il est donc normal qu’on pointe du doigt tes faiblesses lorsque tu apprends. Il faut même apprendre à remercier ces gens.

Ensuite une fois professionnel il faut également faire preuve de recul par rapport à ses illustrations afin de déterminer son niveau par rapport aux autres illustrateurs du marché. “Suis-je prêt pour vendre mon savoir-faire ? Mon prix est-il juste par rapport à mon niveau ? Suis-je trop cher ou pas assez ?”

Il faut accepter qu’il y a toujours quelqu’un de meilleur que soi et qu’on ne sait pas tout. Un illustrateur continue d’apprendre et de peaufiner son art toute sa vie. Perso, je trouve ça génial, on ne s’ennuie jamais et on a toujours un objectif devant soi. (Maman, suis-je maso ?)

 

Parler anglais

Aujourd’hui, parler anglais est un énorme atout. Environ 60% à 70% de mes clients sont étrangers et je travaille pour eux depuis ma chaise de bureau, en France. Pour ma part, j’ai déjà eu des clients en Europe du Nord, au Canada, aux Etats-Unis et même au Japon ! Les échanges se font uniquement par email et bien entendu, l’anglais est la langue de prédilection. On te pardonnera tes petites erreurs, il n’a pas besoin d’être irréprochable, mais il faut tout de même avoir un anglais suffisant pour s’exprimer et paraître professionnel. Dans un prochain gros cours dédié à la carrière freelance, j’aborderais en détails tous ces points.

 

Illustration pour le jeu Magic par Marc SimonettiIllustration pour le jeu Magic par Marc Simonetti

 

Icone formation digital painting Un métier quasi-exclusivement en freelance (indépendant)

La grande majorité des illustrateurs sont indépendants, à leur compte, d’où la nécessité de trouver soi-même ses clients si on veut avoir des commandes. Il est donc nécessaire d’avoir toujours un portfolio (recueil de ses meilleures réalisations) à jour et mettant en valeur son expertise et son style. Il peut aussi travailler par l’intermédiaire d’agences.

Seuls quelques rares postes de salariés existent. Les débouchés se situent surtout dans la publicité, la presse et l’édition. Dans la publicité, l’illustrateur est choisi par un directeur artistique et répond à un cahier des charges précis. Dans la presse, il doit respecter le style du journal ou de la revue. Tel Cabu ou Plantu, il s’assimile parfois à un éditorialiste qui analyse l’information et donne son point de vue sur l’actualité en images. Dans l’édition, sa créativité est lâchée avec comme limite l’univers du livre : il réalise des couvertures de livres, illustre des livres pour enfants… et enfin dans le jeu vidéo on peut retrouver quelques rares postes d’illustrateurs. Le plus souvent ce sera pour réaliser des illustrations marketing ou alors pour réaliser les illustrations utilisées dans le jeu (par exemple pour des jeux/application de cartes montrant énormément d’illustrations comme pour les jeux Blizzard, Gwent de The Witcher, etc…).

Tu peux donc te laisser rêver de devenir le prochain Plantu, de bosser chez l’éditeur de jeux vidéo Blizzard ou encore de décrocher par exemple un job chez Marvel un jour… 😉

 

Icone formation digital painting Évolutions possibles

L’évolution professionnelle d’un illustrateur est liée à sa préférence artistique. Il peut se spécialiser par exemple dans un type de produit (BD, livres pour enfants…) ou dans un style d’univers (illustrations très colorées, dark fantasy, caricatures…) et y développer son talent et sa notoriété. Il pourra par la suite devenir directeur artistique, un métier que je détaillerai aussi dans un prochain article.

De nombreux illustrateurs portent la double-casquettes de concept artist et d’illustrateurs à la fois (comme moi).

 

Vivre de ses projets

Aujourd’hui plus que jamais il est possible pour un illustrateur de ne pas travailler pour des clients mais de vivre sa vie en travaillant sur ses propres univers, que ce soit en réalisant une BD ou un comics (imprimée ou sur le web) ou en entretenant une communauté qui vous rémunère régulièrement pour vous permettre de continuer à développer votre univers grâce à des sites comme Patreon.

Certains illustrateurs de renommée gagnent même de véritables petites fortunes comme Sakimichan qui gagne environ 40 000$ par mois.

Ça laisse rêveur hein ? Mais garde à l’esprit que cela demande énormément de travail en amont et également pendant. Je parlerai également plus en détails de ce projet dans un prochain gros cours dédié.

Patreon de Sakimichan, illustratrice

Patreon de Sakimichan, illustratrice

 

Icone formation digital painting Rémunération

Généralement la mission effectuée est rémunérée en tant que commande à laquelle s’ajoutent les droits d’auteur (droits de diffusion limités ou non dans le temps, droit d’utilisation sur tel ou tel support, etc) mais pas toujours. C’est en général à l’illustrateur de choisir ses tarifs même si certains clients ne laissent pas le choix en proposant leur budget maximal.

S’il travaille en agence (design, création) il gagne approximativement entre 2000 et 3000€ nets. En tant que freelance, ses tarifs sont très variables et de nombreux illustrateurs en début de carrière ont d’ailleurs du mal à vivre confortablement de leur passion. A titre d’exemple, une illustration peut se vendre entre 100€ et 3000€, voire même plus selon la demande, le client, le temps nécessaire, les droits cédés et une pléthore d’autres paramètres… Autre exemple que j’ai trouvé : un album pour enfants entre 16 et 32 pages est tarifié entre 1000 et 4000 euros hors droits mais à vérifier car l’illustration jeunesse n’est pas mon domaine.

Les revenus d’un illustrateur indépendant varient donc en fonction du nombre de projets, de sa notoriété et de ses droits d’auteur. Il est courant qu’un illustrateur complète ses revenus en participant à des expositions et à des ventes de ses créations (par exemple vente de prints sur le web ou lors d’expositions), voire en donnant des cours, en intervenant en milieu scolaire, associatif, etc…

Dernière fois que je le dis : je parlerais de TOUS les aspects du métier de freelance dans un prochain gros cours dès l’enregistrement des 3 Parties du Programme indispensable terminé : comment trouver ses premiers clients, comment gérer son statut, quel prix fixer, comment être visible et se vendre, déroulement d’un projet avec un client, pièges à éviter, etc…

Illustration de Maximilian Degen

Illustration de Maximilian Degen

 

Icone formation digital painting Quelles études pour devenir illustrateur ?

Si beaucoup d’illustrateurs sont autodidactes, il existe plusieurs formations et à nouveau fais très attention ! En parcourant les sites d’orientation ou même d’écoles j’ai été surpris par le nombre de fois où le métier d’illustrateur est utilisé à mauvais escient et vendu comme étant une des débouchées d’un diplôme alors que ce n’est pas le cas du tout. Rappelle-toi ce que j’ai dit tout au début : il y a “illustrateur” et “illustrateur”…

 

Je pense par exemple au BTS design graphique option communication et médias imprimés qui est presque tout le temps mentionné. Je suis pourtant allé vérifier la description de la formation et il est évident que c’est une formation courte axée sur l’infographie et non l’illustration. Suite à cette formation seule, personne ne pourrait prétendre maîtriser le dessin et l’illustration. Très souvent, ces formations sont vendues avec comme débouchées une dizaine de métiers (très) différents dont l’illustration, mais cela uniquement car Photoshop y est enseigné et qu’il y a quelques heures de dessin dans le programme scolaire… pas de quoi faire de toi un artiste !

Donc méfiance ! Un conseil : si dans l’intitulé de l’école ou de la formation tu retrouves les mots “design”, “design graphique”, “graphisme” ou “communication visuelle” cela devrait sonner l’alarme. Renseigne-toi bien et ne tombe pas dans le panneau.

Un deuxième conseil : j’ai constaté que certaines écoles possèdent un cursus en illustration, mais cela semble souvent être plus axé sur l’illustration jeunesse donc vérifie bien ce point et demande-toi ce que tu veux vraiment faire.

 

D’après mes recherches, il est conseillé de débuter par un bac techno STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués). Les bacheliers des séries générales devront suivre une année de Manaa (mise à niveau en arts appliqués) avant d’entrer dans une grande école d’art (Beaux-arts, Ensad) ou autres écoles privées.

Voici quelques exemples de formations (attention, je ne les ai pas testé moi-même donc renseigne-toi bien sur le contenu des formations) :

  • DMA (diplôme des métiers d’art) arts graphiques à l’École Estienne
  • DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués) créateur-concepteur option communication visuelle
  • DSAA illustration médicale et scientifique à Olivier-de-Serres
  • Diplôme de dessinateur-concepteur option illustration d’Emile Cohl

L’idéal est encore de faire un tour sur le forum de DigitalPainting.school. Plusieurs sujets (dont celui-ci) parlent des différentes écoles d’art via l’avis des élèves directement, ce qui te sera sûrement précieux si tu souhaites t’orienter vers un cursus scolaire classique.

 

En autodidacte

De plus en plus d’illustrateurs sont autodidactes, surtout depuis l’essor d’Internet. C’est un métier qu’on peut très bien apprendre seul si on est motivé, qu’on a du temps et de bons cours. Évidemment, l’avis et les critiques d’artistes plus expérimentés seront un plus pour apprendre l’illustration, comme au travers d’échanges ou via un forum et une communauté spécialisée, comme ici. Encore une fois, ça tombe à pic car c’est justement un des métiers de prédilection pour lesquels DigitalPainting.school t’aide à te former.

Quelque fois, se former seul à ce qu’on aime permet d’éviter les cours imposés par un programme scolaire qui ne nous intéressent pas ou encore d’éviter des frais d’école quelque fois très élevés (jusqu’à 10 000€ l’année environ pour certaines écoles privées). Et encore, l’apprendre à l’étranger comme aux Etats-Unis peut revenir à 100 000$ par an pour certaines universités d’art !

 

Icone formation digital painting Apprends le métier d’illustrateur sur DigitalPainting.school

Pour démarrer ou continuer ton apprentissage en illustration, je te conseille de commencer par apprendre les bases pour le digital painting et les fondamentaux artistiques avec ces cours du Programme indispensable :

 

Interviews d’illustrateurs

Des interviews d’illustrateurs réalisées en exclusivité pour DigitalPainting.school seront ajoutées ici au fur et à mesure :

 

Icone formation digital painting Combien d’entre-vous espèrent devenir illustrateur et dans quelle branche (jeu vidéo/de carte, jeunesse, presse, fantasy, portraits…) ?

Gagner sa vie en dessinant et illustrant des choses et univers qu’on aime (voir le sien) est le rêve de beaucoup et bien que le métier ne soit pas des plus faciles à atteindre, aujourd’hui il y a plus de travail pour les illustrateurs que jamais. De plus, il n’a jamais été aussi facile pour n’importe qui d’apprendre ce métier avec un petit budget et sans passer par de grandes écoles élitistes, grâce à Internet, aux communautés et écoles en ligne comme DigitalPainting.school (il était temps !).

Aujourd’hui les passionnés ont toutes les cartes en main pour se lancer dans ce métier, il suffit de croire en soi et de s’en donner les moyens.

Alors qu’en est-il de toi ? Quel est ton rêve et s’il s’agit de devenir illustrateur, vers quoi t’orienterais-tu ?

Illustration de couverture par Grosnez

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.

53 Commentaires
  1. Sayuri Il y a 5 mois

    Merci pour cette vidéo et article très complet qui à répondu à pas mal de questions que je me posais 🙂
    Si je peux me permettre, sauf si je suis myope j’aimerai donner le lien d’un artiste où tu as mi un de tes speed painting dans ta vidéo sans le citer.
    Et comme c’est un artiste que je suis depuis pas mal d’année voici sa chaine Youtube :
    https://www.youtube.com/user/AaronBlaiseArt/featured . C’est Aaron Blaise il a travaillé pour Disney pendant longtemps et sur des grands classiques voili voilou :).

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Ils sont TOUS cités dans la vidéo normalement, en bas à gauche il y a le nom de chaque artiste ou chaîne Youtube. Merci pour le lien cela dit, j’adore aussi Aaron Blaise, un maître !

      • Sayuri Il y a 5 mois

        J’ai re-regardé la Vidéo et OUI !! Je n’avais pas fait attention car c’est dans ta barre de tache et je t’avoue je suis plus Happée par le magnifique travail de Aaron Blaise que je n’ai pas fait attention sur le coup :).
        En tout cas merci encore pour tout ce que tu nous apporte, ma passion du dessin est revenu grâce à toi 🙂

  2. Webise Il y a 5 mois

    @spartan J’ai vu la vidéo “Le métier d’illustrateur en détails” sur youtube. Mais il me semble que c’est la vidéo “Concept artist” dans l’article, c’est normal?

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Désolé c’est changé, petit oubli comme la vidéo n’était pas en ligne au moment où je rédigeais l’article. Merci !

  3. Yun77 Il y a 5 mois

    Super article et vidéo ! C’est ça que je veux faire, sûr (est ce que j’ai le niveau ?), et j’ai le même pb que toi avec les M&ms et les tutos youtube ^^

  4. Webise Il y a 5 mois

    Vidéo très complète et intéressante, merci 🙂

    Je me fais juste une petite réflexion depuis un moment. J’ai l’impression que digital painting rime automatiquement avec illustration. Est-ce qu’il existerait des artistes pratiquant le digital painting qui cherchent à s’inscrire de manière directe dans l’histoire de l’art? Je veux dire par là qu’ils se présenteraient comme artiste plutôt auprès de galerie et du monde de l’art avec comme objectif de présenter une vision/un message, et pas uniquement créer des visuels à la demande de clients. Ce qui m’intéresseraient là dedans, c’est la création d’une oeuvre juste pour créer une oeuvre et pas pour comment elle va être utilisée ensuite.
    Si je demande cela, c’est que beaucoup d’illustrations en digital painting me semblent pouvoir avoir cette force et qu’il serait intéressant de les aborder indépendamment de l’univers auquel ils semblent se référer.
    Il me semble qu’ici c’est déjà presque de cette façon qu’on aborde le digital painting (en dehors de l’aspect technique) mais je ne connais pas d’artiste en digital painting qui chercheraient à se présenter ainsi. (Le seul cas que je pourrais mentionner c’est David Hockney mais qui a d’abord une reconnaissance en tant que peintre)

    Je sais que cet article se centre sur l’illustration, je dévie du sujet. Et je considère évidemment que l’illustration est une forme d’art.
    J’espère que la distinction que je fais est claire, la différence entre “peinture” et illustration étant très fine.

    Ce n’est peut-être pas le bon endroit pour en parler mais y en a t-il un? ^^
    Bref, si vous avez un avis ou quelques noms à me proposer, ça m’intéresse!

  5. Auteur
    Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

    C’est clair et il y a beaucoup d’artistes en digital painting qui crée juste pour créer, sans but professionnel derrière. Je n’ai pas de nom qui me viennent directement à l’esprit mais il y en a. Après le soucis de se faire exposer en tant que digital painter est que pour le moment le digital painting n’était pas bien vu, pas considérer comme un “vrai art” de la part des chauvins des galeries :p Même si c’est en train de changer je pense. C’est peut-être pour ça que tu as l’impression qu’il n’y en a aucun qui s’oriente vers cela, bien qu’il y en ait dans le fond.

    • Webise Il y a 5 mois

      Oui c’est sur, je vois passer des “projets persos” mais qui sont moins mis en avant par rapport à des projets professionnels, du moins à mon goût 🙂
      Merci pour ta réponse, ça m’intéressait d’avoir ton avis. Je n’ai jamais vu personne en parler donc je me sens un peu seule haha. Je vais aller militer de ce côté là 😉

  6. Asur Misoa Il y a 5 mois

    Tout ce que tu dis est une mine d’or pour moi (et pour beaucoup j’en suis sûre !).
    Comme tu nous le demandes à la fin de la vidéo, en ce qui me concerne devenir illustratrice pour les jeux vidéo ou pour les jeux de carte (comme MTG), serait mon rêve ! (Donc plus Fantasy / SF)
    Voilà, ça fait pas avancer les choses, mais ça fait toujours plaisir d’en parler. ^^
    Et j’ai hâte que les cours dont tu as parlé pour nous aider à nous lancer dans ce monde qu’est l’illustration sortent sur sur DPS !!

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      J’en prends note, ce serait pour après la Partie 3 donc pas tout de suite.. haha
      C’est intéressant de lire les envies des uns et des autres.

  7. KHL Il y a 5 mois

    Article complet et riche en informations pertinentes. Rien à redire.

    Pour ma part, et comme je l’avais dit en arrivant dans cette communauté, j’ai pour objectif principal de faire du jeu vidéo à mon compte. Donc je m’orientes plus vers une certaine polyvalence qui regroupe les métier de Game Designer, Scénariste, Level Designer, Character Designer, etc. et pour cela, le digital painting est un passage obligé à mon avis. Le but étant de réussir à projeter ce que j’ai en tête vers l’image que je dessines. Mais tatillon comme je suis, je sais que je ne m’arrêterai pas à ce niveau et que je continuerai à affiner mes compétences au fil du temps.

  8. Guilz Il y a 5 mois

    Voici enfin une vidéo qui a répondu à plusieurs de mes questions. J’ai entendu beaucoup de chose sur le métier d’Illustrateur auparavant. Mais maintenant, je sais clairement où se situe les enjeux et les futures difficultés que je serais susceptible de rencontrer lorsque je déciderais de me lancer. C’est d’ailleurs ce que je crains le plus à l’avenir.

    Quoiqu’il en soit, merci Maître Spartan de faire des vidéos de ce type. Elles sont clairement d’utilités publique. J’ai déjà hâte de voir les prochaines.

  9. Thom Il y a 5 mois

    Vidéos très intéressante et bien expliquée (attentes, difficulté, motivation, etc.).
    Je n’ai vraiment pas la prétention de vouloir devenir illustrateur professionnel mais si je peux déjà arriver à un niveau où j’arrive à dessiner ce qu’y me passe dans la tête ce serait super.
    Mais pour répondre à ta question, si je devais tout plaquer pour devenir illustrateur ce serait dans la SF ou la Fantasy. Faire des couvertures de livres par exemple.
    Merci pour la vidéo @spartan ! 🙂

  10. aylaura Il y a 5 mois

    Perso j’aimerais vivre de mes projets ou illustrer des jeux (carte, vidéo, plateau ) ou faire du portrait … Comme je n’ai pas encore trouvé mon style, j’ai pas réellement défini une niche, Ce que je sais c’est que depuis quelque temps, je préfère faire du digital plutôt que du traditionnel, photoshop permet de faire tellement de choses que c’en est infini, je ne me considère pas comme une “artiste” (qui font des trucs incroyable avec tout ce qui leur entoure) mais comme une illustratrice (peut être dû à mon cursus de graphiste ?). DPS m’a fait me remettre en question, m’a bousculé, m’a énervé, m’a appris, mais aujourd’hui je sais que je veux devenir illustratrice digital, je galère certes, mais j’ai envie de vivre mon rêve et non de passer mon temps à regarder les rêves des autres. Hâte de voir la suite sur le métier d’illustrateur 🙂

  11. aylaura Il y a 5 mois

    Je corrige sur le mot artiste : ma définition n’était pas la même, mais en relisant en fait je suis une artiste vu que j’ai appris les fondamentaux 😀
    (pour ma part une personne se désignant “vrai artiste” est celle qui crée des peintures ou sculptures abstraites pour exprimer un sentiment personnel et dont la majorité des personnes n’ont pas du tout ressenti cette émotion, bref : j’ai une très mauvaise image du mot artiste c’est pour ça que je ne me désigne pas en tant que tel)

  12. Armand Il y a 5 mois

    Article très intéressant et instructif. J’aime ton compte rendu sur ce qu’est un illustrateur et surtout tu as su expliquer clairement toutes les nuances que l’on donne au nom d’Illustrateur.
    Il y a juste un truc qui m’a perturbé dans ta vidéo, c’est le poil blanc qui dépasse de ta moustache. 😉
    Merci pour cette vidéo!

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Hahaha où ça un poil blanc ?! t’es sûr que c’était pas un poil touché par la lumière divine de la fenêtre ? Content que la vidéo t’ait plu/aidé.

  13. Obsydienn Il y a 5 mois

    Super vidéo, vraiment, qui souligne, je dois bien avouer, des choses dont j’étais totalement convaincue 🙂 (Comme, par exemple, le fait d’accepter la critique et se remettre parfois en question…). Je connais, hélas, des artistes qui stagnent dans leurs acquis et refusent toute critique, et quand ils tentent autre chose, ce n’est qu’un essai rapide avant de retomber dans la « routine ». Et c bien dommage (d’autant plus quand l’un de ces artistes a redonné à la petite scribouilleuse que j’étais, le feu sacré 🙂 ).

    Pour ma part, je suis partie pour me lancer dans la Bande Dessinée qui est ma passion de toujours (et j’avoue être ici pour consolider et améliorer mes acquis en digital painting, parce que je me rends compte avoir pas mal de lacunes, étant autodidacte en digital à 100%). Je suis actuellement en école d’Arts en Belgique (Et en tout honnêteté, c’est juste pour le diplôme, pour avoir un petit mi-temps dans l’enseignement le temps que je me lance, parce qu’il faut être maso pour reprendre les cours à 34 ans), donc je n’ai pas beaucoup de temps libre. Par contre j’ai touché l’année passée à l’animation (la vraie, au trait, sur table lumineuse, et via rotoscopie), et j’ai eu un énoooOOOOOoooorme coup de coeur.

    Je pense donc consolider mes bases en digital painting pour la BD, et aussi pour le concept art (Après tout, je fais beaucoup de concept art pour mes BD, ça me semble aller de paire), et j’aimerai aussi consolider mes connaissance en animation, voir animation 3D via une formation alternée… A suivre 😀

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Et ben ! sacré programme ! Mais t’as bien raison, il faut se lancer des défis, merci pour ton commentaire.

  14. Neira Il y a 5 mois

    L’illustration de poneys de loisir me fait rêver, mais à choisir j’aimerais pouvoir m’orienter dans l’illustration de jeux (jeux de cartes, jeux de société, jeux vidéos… etc.). Mais comme Aylaura je n’ai pas encore trouvé mon style et je manque de pratique. La 1ère Partie du Programme m’a remotivé à vivre ce rêve, mais les bases en dessin me font défaut pour progresser. J’avais songé à m’orienter vers une année de MANAA mais avec le taf à côté c’est tendu. Du coup je guette la sortie de la 2ème partie du Programme 😉 Et un beau jour, vous achèterez un jeu dont j’aurais pondu les illustrations, mouahah !

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Je te le souhaite sincèrement ! Et nul doute que tu y arriveras vu ta progression.
      Pour la MANAA je discutais encore avant avec Ronan d’à quel point ça l’avait dégoûté, comme beaucoup d’ailleurs. Bref, je retourne finir la partie 2 du coup :p

  15. SoPic Il y a 5 mois

    Merci pour cette super vidéo que j’attendais avec impatience !
    Pour ma part je me développe dans une niche qui est la suite naturelle de ma formation. Pas une niche de chez Casto attention, une belle niche conçu par des architectes. Architecte paysagiste de formation je fais de l’illustration pour les projets architecturaux et d’aménagement en général. C’est un domaine où de nombreux (talentueux) infographistes sévissent à coup de modélisations 3D plus vraies que nature. Du coup je travaille à amener plus de poésie et de belles histoires en proposant de l’illustration, la vraie, celle du début de la vidéo !
    Encore merci pour cette vidéo qui me conforte une nouvelle fois dans mon choix. Si j’arrive à bien me développer je pourrai fièrement afficher “made in DP.S” en bas de mon site 🙂

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Pas bête du tout ! Très intéressant comme niche, j’espère que ça va marcher héhé
      Merci pour ton commentaire.

  16. Dajian Il y a 5 mois

    Super génial, instructif et utile comme article, merci à toi! Oh Grand Spartan!!!!

    Pour ma part l’illustration de jeux ou de BD me tente vraiment beaucoup. Le rêve serait de pouvoir vivre de mes projets perso mais je manque de style, de pratique et des bases de dessin mais grâce à l’école avec une super motivation et surtout avec le soutien que procure la communauté ici présente, je suis certains d’au moins arriver à combler mes lacunes, ce qui sera déjà un grand pas en avant pour ma part et c’est un objectif atteignable, comme dirait Spartan faut rester réaliste et c’est en progressant étape par étape et en se fixant des objectifs atteignables que petit à petit l’oiseau fait son nid.

  17. Aylwenn Il y a 5 mois

    Salut Spartan, merci pour cette vidéo (et c’est chouette de t’avoir en bonne qualité -lumière, netteté).
    J’ai une question sur les artistes illustrateurs et sur les artistes en digital painting.

    Nous voyons majoritairement des hommes dans ce milieu (et surtout celui de la SF/Fantasy) et dans les interviews que tu proposes ce sont aussi des hommes. Je me demande quelle est la place des femmes dans ce milieu ? Quelles sont les femmes digital artistes les plus célèbres ?

    Peux-tu (ou quelqu’un de la rubrique “Inspirations pour tes mirettes”) nous faire une sélection de ces artistes femmes dans plusieurs styles (illustration jeunesse, illustration jeux de société/vidéo, concept art, SF/fantasy, autre) ?

    Merci !!

    • Ganakel Il y a 5 mois

      http://jess-studio.com/illustrations.html
      oui il y en a plein , mais on pense souvent que ce sont des hommes ou à la rigueur on s’en fiche que ce soit des hommes ou des femmes. beaucoup dans la BD aussi me semble t il ?

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Je pense simplement qu’il y a une majorité d’hommes dans le milieu mais les femmes existent aussi ! Et des très talentueuses. Je fais remonter la demande aux rédacteurs. 🙂

  18. Ganakel Il y a 5 mois

    Une excellente vidéo (encore) mais là c’est encore plus fort ! bravo !
    Pour ma part je souhaite être illustrateur mais j’aime beaucoup de choses et tout un peu a tout (trop même ) donc à part la BD et jeunesse , j’aimerais embrasser un peu toute les catégories et trouver moi aussi mon style.Pouvoir dessiner toutes les images qui me viennent en tête. et que le client plonge dans cet univers. Faire rêver et transporter ceux et celles qui verraient un jour mes illustrations. voir des pépites dans les yeux ; voilà 😉

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Et tu y arriveras ! Continue de bosser. Et en effet avant de se spécialiser il faut déjà développer son talent, après ça vient naturellement l’envie.

  19. Manu054 Il y a 5 mois

    Bonjour Spartan,
    Excellente la vidéo pour ma part mon type de dessin sera le même que le tiens, car depuis longtemps je fais du jeux de rôle Héroic fantasy et futuriste et j ‘ai toujours voulu mettre en image mes personnages, après j’aimerai les faire en style réaliste ou réaliste manga .

  20. Ganakel Il y a 5 mois

    Un sujet qui concerne plus de personnes que je ne le pensais et que je permet de poster ici :

    https://digitalpainting.school/forums/topic/30-ans-et-plus-stages-cifdif-reconversions-formations/

    Car oui il n’y a pas d’age….^^

  21. Kabouto Bravo Il y a 5 mois

    Très bonne article et aussi très bonne vidéo encore merci !

    Pour répondre à ton mail personnellement je me dirige plutôt dans de l’illustration fantaisie, science-fiction dans le domaine du film ou de jeu vidéo 🙂
    Mon objectif est gros depuis ma tendre enfance je rêve de collaborer avec Blizzard, j’espère réussir un jour 🙂

  22. T-ry Il y a 5 mois

    Très intéressant et didactique comme toujours.
    Illustrateur est clairement un job qui m’a toujours fait rêver mais difficile d’en vivre .. J’ai déjà illustré quelques couvertures de livre ou eu quelques demande outre atlantique pour utiliser certaines de mes illustrations existantes mais on me propose toujours des tarifs ridicules.. Du coup je persévère comme je peux à côté de mon job en freelance.

    Pour ma part, ce sont vraiment les couvertures de livres (genre les livres dont vous êtes le héros) vus dans ma jeunesse ou les claques magistrales que j’ai pris en jouant aux cartes Magic durant les années lycée qui m’ont donnée envie de faire ça. Mais à force de penser que c’était impossible j’ai fini par abandonner lentement l’idée. L’âge aidant, je ne suis plus pressé, du coup je poursuis ce rêve en toile de fond en espérant qu’un jour peut être ça puisse devenir mon activité principale.

    • Auteur
      Spartan de DPSchool Il y a 5 mois

      Merci, c’est intéressant comme témoignage. Ne baisse pas les bras en tout cas. Et des propositions de prix scandaleuses tu en reçois tout le temps peu importe ton niveau. ^^

  23. Stella Rinaldo Il y a 5 mois

    «BTS design graphique option médias imprimés » exactement. Et pourtant à l’entretien j’ai bien posé la question quant au métier d’illustrateur. «Oui oui tout à fait » m’a t-on dit…
    Parce que mes parents payaient l’école et que j’avais que le bac en poche j’ai quand même tenté d’avoir le diplôme. Évidemment je l’ai pas eu…

  24. Steeve Il y a 5 mois

    Sujet ultra intéressant !!!! J’adhère à 100%

  25. LmxL Il y a 5 mois

    Super article et video Bravo !
    Pour ma part concept art / illustrateur pour du jeu video serait quelque chose je voudrai faire dans l’avenir. Pouvoir être parmis ceux qui définissent l’univers graphique d’une oeuvre. Ayant bosser sur des production de jeux video à des postes différents ( animateur 3D / VFX artist ) je regardais avec envie ces illustrateurs qui mettaient en place l’univers sur lequel on allait bosser..
    Apres des couvertures de livres ou jeux de cartes c’est plutôt coule aussi :D.

  26. Mr.Yasta Il y a 5 mois

    Enorme vidéo/article !
    Devenir illustrateur, oui ! Par contre où et dans quel domaine … je verrai bien par la suite ^^’
    En tout cas un grand merci @spartan pour ça ! 😉

  27. Mae Retra Il y a 5 mois

    Yes! au top! Merci pour toutes informations et précisions sur le métier d’illustrateur. Ma compagne et moi même sommes très attirés par la SF et la Fantaisie en illustration. Nous aimerions pouvoir exercer et illustrer dans l’édition (couverture de livre), Jeux (cartes ou société), et/ou Jeux Vidéos pourquoi pas aussi dans la bande dessiné.
    *plein d’étoiles dans les yeux.. Ya encore du boulot! Il est ou mon stylet. xD

  28. Ameya Il y a 5 mois

    Merci pour ce superbe article !
    Comme toujours, c’est pointu, clair et motivant. Pour ma part, c’est l’illustration d’édition qui me fait rêver, avec une tendresse pour la niche fantastique. Un jour, un jour !

    A revisionner pour se rebooster de temps à autre 🙂

  29. Valérie Danchesi Il y a 5 mois

    Merci pour ce morceau de rêve!!
    De mon côté, je souhaiterais faire de l’illustration jeunesse.
    Maîtresse la journée, je lis des albums qui me font rêver et espère un jour que je serai capable d’en créer!!

  30. Abobo Il y a 5 mois

    Super intéressant l’article et vidéo bravo!
    Pour ma part Sakimichan et ma référence,je trouve qu’elle a un talent fou,
    et ces tutoriels sont très efficaces.
    J’aime beaucoup Artgerm aussi!

  31. […] pas à faire un tour sur l’article complet sur DigitalPainting.school pour être sûr de ne rien rater et commenter/donner votre […]

  32. Steven Il y a 5 mois

    Merci @Spartan pour ce nouvel article très complet 🙂
    Comme beaucoup le métier d’illustrateur me fait rêver, mais pour le moment j’ai encore beaucoup à apprendre d’un point de vue technique, et même en ayant beaucoup d’inspiration il y a toujours un véritable gouffre entre mes idées et le résultat final >_<
    Heureusement je progresse petit à petit et j'essaye de pratiquer régulièrement, et je pense que quoi qu'il arrive je continuerai de le faire professionnellement ou non 😉

  33. Mutsumipat Il y a 1 jour

    Merci pour cette vidéo ! Ca m’a éclairé sur mes lacunes et les barrières que j’avais tendance à me mettre et qui me freinaient.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ecris-nous !

Une question, remarque ou suggestion ? Une idée trop cool ? Ou juste nous dire coucou ? C'est par là ! On te répondra au plus vite.

En cours d’envoi

©2017 Digital Painting.School par  Design SpartanLogo Design Spartan et codé par Thomas Durrenberger    |    Mentions légales · Affiliation · Contact

Connecte-toi

ou    

ou

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account