"Progresser en digital painting est SI LONG ! Comment tenir ?..."

Publié le 8 juillet 2019 par spartan dans Conseils - Digital Painting, Psychologie - 4

Regarde les conseils en vidéo :

 
 

Ou lis l'article : 

 
Cette question, on se l'est tous posée - et on se la pose d'ailleurs encore des fois ! Même à haut niveau, car comme tu le sais, on ne finit jamais d'apprendre.
Si tu prétends ne t'être jamais posé cette question, je te prendrais soit pour un fieffé menteur, soit pour un optimiste à la confiance en lui aussi grande que Deadpool :
 

Apprendre et progresser en digital painting est long, demande des efforts conséquents mais le facteur le plus difficile - et déterminant - est qu'il faut l'être sur le long terme.
 
Ceux qui se lancent dans le digital painting comme dans un sprint perdront à coup sûr. Le digital painting est un marathon.

Tu as vu ? Je suis si fère de cette phrase que je l'ai même mise en gras.

Plus sérieusement, pour m'être posé cette question moulte fois, je ne prétends pas avoir la réponse, mais je pense avoir des pistes sérieuses, qui fonctionnent pour moi et que je te partage :

 

1. Se rappeler qu'on est tous dans le même bâteau, cela fait partie du processus.

 

Bien sûr, chacun apprend à son rythme en fonction de nombreux facteurs mais garde bien à l'esprit qu'aucun artiste n'est né en étant un pro du digital painting. 
Tous ont passé des mois puis des années à se perfectionner. Même - et surtout - les meilleurs artistes que tu peux voir sur DPS ou Artstation. Même Kekai Kotaki s'est sûrement posé cette question à l'époque.
 
 
Digital painting de Even Mehl Amundsen
 
Digital painting de Kekkai Kotaki
 
Digital paintings de Craig Mullins
 
Digital painting de Esben 'Lash' Rasmussen
 
Dis-toi qu'un jour c'est toi qui regardera en arrière tes premiers digital paintings en rigolant. :)

 

2. La solution facile et séduisante ne marche pas longtemps.

J'ai vu sur le net bon nombre de tutoriels, de formations ou d'écoles en ligne anglophones avec des promesses impossibles, des titres accrocheurs, avec bien souvent la déception à la clé.
Comme en musculation, acheter une machine à 11 032 € pour faire des abdos ne te donnera pas à elle seule le résultat que tu attends. Seulement ta sueur, de la régularité et apprendre à bien les faire.
En digital painting c'est pareil. Il faut des objectifs atteignables, un cadre d'apprentissage et avoir conscience de ce qui t'attend. Mieux vaut passer par les fondamentaux qui sont longs à apprendre que de vouloir se concentrer sur des techniques magiques ou des promesses mensongères.

Vive Abdo loop ! Comment on ferait sans, sans déconner ?

 

3. Aie confiance dans ta progression, même si tu ne la vois pas

Tu l'as sûrement déjà expérimentée : cette impression de ne plus progresser, de stagner ou encore d'avoir atteint sa limite. Mais il n'y a pas de limite à son talent.
Et pour ces stagnations désagréables et décourageantes, rappelle-toi que :
 
Chaque période de progression est précédée d'une période de longs efforts dans l'inconnu
Donc ne perds pas patience, concentre-toi sur les fondamentaux, sur les cours du Programme si tu les suis, et rappelle-toi qu'on progresse par palier.

 

4. Le résultat n'est pas prévisible mais les efforts paient toujours

Voilà pourquoi je ne réponds jamais de chiffre précis à un membre qui me demande par message "Combien de temps ça va me prendre de devenir bon ?" ou "Est-ce qu'en 1 an je peux devenir un professionnel ?"

Devenir l'artiste que tu rêves d'être va dépendre de nombreux facteurs qui ne dépendent pas de toi : la psychologie, ton emploi du temps, ton stress, ta faculté à apprendre, ton matériel, les aléas de la vie... C'est pourquoi il est d'autant plus important de te concentrer sur les choses que tu peux contrôler. Améliore tes conditions d'apprentissage, trouve de bons cours et de bonnes critiques, du soutien pour rester motivé, etc.

Enfin, rappelle-toi que même si le résultat de ton travail n'est pas quantifiable avec précision et qu'on ne peut pas mettre de date dessus à l'avance, chaque heure où tu pratiques le digital painting te rapproche de ton objectif. C'est mathématique : les efforts paient toujours, surtout s'ils sont réguliers et intelligents.

 

5. Amuse-toi !

Si le digital painting devient pour toi une souffrance, arrête tout de suite, pose ton stylet. Va faire un saut dans la piscine et rends-toi compte que tu as perdu de vue le plus important : cela doit rester amusant. Tu dois prendre du plaisir dans l'apprentissage et non te torturer.

Je fais le parallèle avec ma propre expérience dans le sport : pour mes problèmes de dos tous les médecins m'ont toujours conseillé de faire de la natation. J'ai donc suivi le précieux conseil et j'ai très vite abandonné pour deux raisons :

1. Je ne le faisais que pour une raison : le résultat final, et non la pratique elle-même. Et ce n'était pas une motivation suffisante pour continuer sur le long terme.
2. Ce n'était pas un sport qui m'amusait. J'ai toujours trouvé ça nul et je nage comme une pierre ! Par contre plus tard j'ai choisi un sport que j'avais envie de pratiquer, non pas juste pour le résultat, mais pour l'activité elle-même. Parce que cet autre sport me plaît et m'amuse.

Quand on s'amuse, on a simplement envie de continuer. On reste de grands enfants après tout, donc n'oublie pas de relâcher de temps en temps la pression et de dessiner/peindre pour toi, pour ton univers, pour te ressourcer.

 

6. Bien s'entourer

Avoir du soutien et de l'entraide permet de rendre ce temps d'apprentissage beaucoup moins long et même de le rendre plus agréable. Voire même plaisant !
Partager une passion à plusieurs pousse à créer des liens, à s'entraider, à se donner des conseils, à se lancer des défis ou à se remotiver et c'est une bonne chose.

 

7. Lance-toi des petits objectifs

Pour rester motivé sur le long terme, il faut savourer ses petites victoires, il faut se donner des objectifs intermédiaires. Ils vont valider ta progression et te garder motivé donc cesse de te comparer à l'artiste que tu admires le plus, qui est pour le moment hors de ta portée et concentre-toi sur ces petites victoires que tu peux atteindre :

  • apprendre la perspective
  • t'améliorer en choix de couleurs
  • faire de meilleures textures
  • refaire un de tes anciens digital paintings et constater ta progression
  • réussir à peindre Léonardus en slip
  • etc
 

Conclusion 

Tu l'as compris, se lancer dans le digital painting c'est souvent et pour beaucoup de gens également un changement psychologique nécessaire : se dire qu'on est capable de se lancer dans un marathon, et que bordel, on va le réussir !
Ce pari sera long, difficile, ce n'est pas pour tout de suite mais tu vas y arriver. A coup de confiance en soi, de musique de Rocky et de soutien de la part de tes proches et de la communauté.
 
 
Il ne te reste plus qu'à t'entraîner et à apprendre. Encore et encore sans oublier l'ingrédient le plus important : t'amuser.

J'attends comme toujours ton avis sur la question ou tes astuces si tu en as en commentaire.

Image de couverture de l'artiste Manuel Schwedt

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.
15 likes

4 commentaires

  • Yuna le 10 juillet 2019

    J'ai suffisament de points sur le site pour être "digital painter confirmé"... mais du coup à partir de combien de points j'aurais le titre "chat sauteur de barrière du digital painting"? XD

  • Yuna le 10 juillet 2019

    ps: merci pour cet article/vidéo, ça tombe à pic car j'en avais pas mal besoin en ce moment, de remotivation

  • Spartan de DPSchool le 10 juillet 2019

    Hahaha excellente question, je crois que je vais vraiment songer à rajouter ce statut dans les points en fait... :p

  • Spartan de DPSchool le 10 juillet 2019

    Et merci Yuna !

  • Connecte toi pour laisser une réponse