Promo Noel 2019 Promo Noel 2019

Choisis le bon brush dans la bonne situation et évite les ulcères

Publié le 18 novembre 2019 par Spartan de DPSchool dans Conseils - Digital Painting, Brush - 5


"Allô Spartan ? Je ne sais pas quel brush choisir là tout de suite, tu peux m'aider ?"

 

Je te parle ici des gros problèmes liés aux brushs (formes de pinceau) auxquels on a tous fait face lorsqu'on a débuté en digital painting et qui tourmentent sûrement encore beaucoup de membres (peut-être toi-même ?). Ne pas se servir correctement de notre outil principal peut amener à s'arracher les cheveux et je m'inquiète au sujet de ton stress. Il ne faudrait pas que tu fasses des ulcères à cause d'un mauvais brush...

Le choix du bon brush est tout un art lorsqu'on débute. Le choix est si vaste et les possibilités si nombreuses... les résultats semblent arriver sans effort par rapport au traditionnel. C'est à la fois excitant, puis rapidement frustrant...
C'est un des premiers blocages les plus courants chez les débutants et c'est pourquoi les chapitres 1 et 3 de la Partie 1 du Programme indispensable lui sont dédiés.

Bien sûr, ici je ne vais pas résumer 12h de vidéos et beaucoup plus encore d'exercices à faire mais rappeler quelques fondamentaux et également quelques pièges à éviter. Certains se reconnaîtront peut-être et j'espère que je pourrais aider quelques membres.

Je vais te parler des différents types de brushs et dans un prochain article on abordera des erreurs fréquentes et des pièges d'une mauvaise utilisation des brushs.
 


Bien souvent si on bloque, ce n'est pas qu'on est nul ou "sans talent", mais juste qu'il y a des trucs qu'on n'a pas pigé. Le bon outil au bon moment peut tout changer !

 

3 Types de brushs

Pour moi, il y a 3 grands types de brushs :
  • les brushs classiques : ronds ou carrés, durs ou flous
  • les custom brushs polyvalents
  • les custom brushs spécifiques


Les classiques sont par définition les brushs les plus basiques. Tout le monde les a et tout le monde s'en sert : le brush rond est pour moi le plus utile et emblématique. Dans tous les logiciels, on peut régler sa dureté pour le rendre dur (net) ou soft (très flou).

Sache qu'on peut TOUT peindre de A à Z avec ces simples brushs.

Alors à quoi servent les autres ? Et ben à gagner du temps ou à avoir d'autres rendus.

Les customs brushs polyvalents sont ceux qui peuvent être utilisés dans toutes les situations (avec plus ou moins d'efficacité). Il va s'agir de brushs qui ont une forme originale, une répétition différente ou encore une texture à l'intérieur.

Ils peuvent permettre de peindre certains éléments plus rapidement, de mieux coller à certaines situations ou encore de donner un rendu différent au digital painting (en le texturant par exemple).
Attention, ils peuvent aussi quelque fois ne pas bien coller et faire perdre du temps ou alors avoir un rendu qui ne coïncide pas.

Customs brushs polyvalents

 

Enfin, les custom brushs que j'appelle "spécifiques" sont ceux qui ne sont adaptés qu'à une seule situation ou presque : par exemple des brushs pour faire des chaînes, des nuages, des feuilles, etc... On ne peut pas peindre intégralement une illustration avec eux, mais des éléments bien spécifiques. Et dans ces cas-là, leur efficacité est redoutable et le temps gagné est énorme.



Customs brushs spécifiques : prévus pour une seule utilisation


 

Quand utiliser quoi ?


Comme je l'ai dit les brushs classiques peuvent être utilisés tout le temps.

Il faut surtout faire la distinction entre les brushs durs (nets) et les brushs softs ("flous"). Il faut utiliser soit l'un soit l'autre en fonction des bords que l'on veut peindre ou de la dureté de l'élément. On va par exemple prendre un brush soft (contours flous) pour faire de la fumée et au contraire un brush dur (contours nets) pour faire une épée, ou des arrêtes nettes. Pour plus de cours sur le sujet, je te renvoie vers le chapitre 3 de la Partie 1 du Programme. Cette partie à elle seule a été une révélation pour de nombreux élèves.


En complément, bien vite, on peut être plus à l'aise dans le style, le rendu ou les formes dessinées avec des custom brushs polyvalents.
On va essayer dans certaines situations un brush avec une petite texture et une forme irrégulière qui collera mieux, ou alors on va essayer un brush au rendu de brosse traditionnelle dont le rendu nous plaira, etc...

Pour faire simple, il faut surtout expérimenter et avec l'expérience on reconnaît des situations dans lesquelles tel ou tel brush nous semble adapté.

Pour cela, l'idéal est de se limiter au début à un petit nombre de brushs jusqu'à bien les connaître. On commence avec les deux brushs ronds classiques, puis on essaie un 3è, puis un 4è, etc...
Rapidement, tu trouveras tes "outils préférés".


Enfin on va utiliser les custom brushs spécifiques dans les situations pour lesquels ils sont prévus : un custom brush de feuilles pour faire des feuilles, un brush de particules pour faire des particules, etc...

Cela peut paraître bête, mais bien souvent je vois des artistes utiliser des customs brushs plus ou moins complexes, texturés ou très spécifiques dans des situations pour lesquelles ils ne sont pas prévus ou alors de la mauvaise manière (j'en parlerai plus dans un prochain article) et bien souvent les rendus ne sont pas terribles.
Avec l'expérience, je détecte ces erreurs instantanément quand je les vois.
 

Ce custom brush de Feng Zhu est génial pour peindre des environnements, mais à chi** pour faire de simples ronds, ou encore des personnages par exemple. Tu peux le voir aux membres dont l'épaisseur change en fonction de l'orientation du brush ou encore le manque de continuité du brush qui crée des espaces. Pas pratique !




Un custom brush très texturé comme celui-là conviendra très bien dans certaines situations et pas du tout dans d'autres, comme par exemple ici pour peindre un nuage. Si si, c'est bien ce que j'ai essayé de faire en bas.
 

Et tous ces brushs dont on ne sait pas à quoi ils servent ?


Si tu télécharges des packs de brushs, voire même le mien, il y aura quelque fois des brushs commentés ou alors dont l'utilisation sera évidente... et de nombreux brushs qui te sembleront bien obscurs. Leur rendus sont quelque fois bons, étonnants, bizarres. Et on se demande à quoi ils peuvent bien servir ?

Même moi je me pose encore des questions quelque fois ! Bien souvent ces brushs ont été crées par un artiste dans une situation bien précise et on ne peut les ré-utiliser que dans certains cas.

Lorsqu'on a plus d'expérience, on est capables d'utiliser beaucoup plus facilement des brushs qu'on ne connaît pas. Tu le verras, ton utilisation des brushs deviendra presque instinctive avec le temps. Tu sauras tout de suite en changeant d'élément ou de texture, quel(s) brush(s) tu utiliseras et dans quel ordre !

Mes derniers conseils :

  • Sois déjà à l'aise avec les brushs classiques ronds (soft et durs) avant de vouloir utiliser 100 brushs fantaisistes
  • Ensuite, sélectionne et teste un petit nombre de brushs, et ré-utilise-les le plus souvent possible, afin de bien les connaître et de savoir quand ils seront un avantage ou au contraire quand ils auront un mauvais rendu
  • Sache que tout digital painter utilise les mêmes 5-6 brushs 90% du temps
  • Les 10% restants sont en général réservés à des utilisations spécifiques : raccourcis pour faire des formes bien précises (comme les arbres au-dessus), texture, forme ou matière particulières...
  • Enfin pour les digital painters plus expérimentés : même si tu es à l'aise avec tes brushs habituels, teste-en de nouveaux de temps en temps. Rien de tel qu'expérimenter pour faire de belles découvertes et optimiser encore plus ses outils

J'espère que cet article t'a été utile et si tu as de nombreux blocages sur les brushs, tu sais que notre école en ligne regorge de cours adaptés. Dans un prochain article, je plongerai un peu plus dans le sujet avec les pièges à éviter concernant les brushs (mais dans lesquels on tombe tous au début !).

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.
20 likes

5 commentaires