Interview de membre #4 : Schmax, d'élève à concept artist pro

Publié le 22 juillet 2019 par Spartan de DPSchool dans Interviews de membres - Interview - 27

Voici déjà la 4è interview de membre de la communauté DigitalPainting.school. La volonté est de mettre en avant les talents, les parcours et les personnes qui font vivre ce site et qui donnent tout dans leur passion pour atteindre leur objectif. Ensuite c’est aussi pour TE motiver, toi et les autres membres ! Cela change des artistes au sommet de l’industrie : ici ce sont des membres inscrits au même endroit, partis du même niveau, qui partagent leur parcours. Cette fois c'est Schmax qui est à l'honneur.

Ancien élève du Programme indispensable, il s'est fait connaître grâce à ses participations aux Challenges de DPSchool où il mettait la barre très haute jusqu'à finalement remporter le Challenge #8. Au-delà de ça chacune de ses nouvelles créations est une invitation sombre et immersive. Rien qu'en parcourant sa galerie, on peut se rendre compte de l'évolution de son talent au fil du temps, c'est vraiment inspirant !

 

Icone formation digital painting Place aux questions :

Je t’invite à te présenter. Nous avons des membres et élèves de tous les horizons, âges et situations sur DigitalPainting.school. Que peux-tu nous dire sur toi ?

Je viens d’avoir 30 ans, je suis concept artist en freelance et j’habite près de Nantes. Je suis passionné depuis toujours par le cinéma, les jeux vidéos, la BD et les séries. Après une année préparatoire post-bac et deux ans de formation 3D à l’école MJM de Rennes, j'ai pu intégrer un studio, en tant qu'illustrateur 3D en architecture. J'y suis resté pendant 8 ans avant de me lancer en indépendant.


D’où t’est venue ta passion pour le digital painting ? Tu as commencé quand ?

J'ai toujours eu un attrait pour la création de texture ou la post prod. C'est réellement en 2014, que mon attrait s'est transformé en réelle passion après avoir découvert le site design Spartan.


Dessines-tu également en traditionnel ?

Honnêtement, j'ai laissé le dessin tradi de côté pendant trop longtemps, je m'y suis remis depuis peu, grâce aux sessions de Drink&Draw sur Nantes. le tradi et le digital sont indissociables, les deux compétences se complètent. Je prends de plus en plus de plaisir au fil du temps.


As-tu eu des difficultés liées à ta situation pour progresser dans cette passion ? (manque de temps, incompréhension des proches, doutes personnels...)

Ma famille et mes amis m'accompagnent et me soutiennent depuis le début, J'ai souvent un manque de confiance en moi, et ce soutien autour me moi est toujours là pour me rassurer et me permettre de continuer à avancer.



Comment as-tu découvert DigitalPainting.school ?

Je suivais régulièrement le site Design Spartan où j’ai vu l’annonce de la création de DPS. J'ai donc participé, sans hésité au financement sur Ulule.



Pendant combien de temps t’es-tu entraîné de manière active en digital painting ? Et à quel rythme par jour ou semaine ? Avais-tu un fonctionnement particulier ?

Tous les jours, le midi (à la pause déjeuner au travail) et chaque soir, parfois jusqu'à minuit, pendant plus d'un an, je pratiquais le digital painting, pas forcément simple au départ, car après une journée de boulot, il faut se donner un bon coup de boost pour se remettre dedans. Mais je voyais vraiment une évolution petit à petit et cette progression est devenue ma plus grande motivation.



Tu as suivi les cours du Programme indispensable (Partie 1) il y a un moment. T’ont-il aidé à atteindre ton objectif ? Si oui, comment exactement ?

Quand j’ai commencé le digital painting, je partais un peu dans tous les sens sans vraiment savoir où je devais commencer, le Programme m’a permis d’avoir une vision d'ensemble tout en m'indiquant clairement les points sur lesquels je devais me pencher en priorité. J’ai vraiment senti une évolution dans mon approche et dans la réalisation de mes illustrations avec la Partie 1.


A côté de ça, pas mal de gens te connaissent sur DPSchool pour avoir gagné le Challenge #8 et tu t’étais déjà fait remarqué dans le précédent aussi. Qu’est-ce que les Challenge DPS t’ont apporté ? Quel était ton état d’esprit en participant ?

Les challenges DPS ont été pour moi l’occasion de sortir de ma zone de confort, de tester mes connaissances et de voir jusqu’où je pouvais aller. Pour chaque challenge, je prends le temps de bien comprendre le sujet, de m’informer un maximum sur celui-ci, de noter toutes les idées qui me viennent et de faire une grosse étape de recherches visuelles. Mon but étant de toujours donner le maximum.

 

Quel a été le (ou les) digital paintings où tu as ressenti une “percée” ? Et pourquoi ?

Le premier digital painting où j’ai ressenti une percée serait « C’mon kitty », que j’avais réalisé dans le cadre du Programme indispensable, j’ai vraiment été ravi de l’accueil que l’illustration a reçu.



Le second digital où j’ai ressenti une percée c’est celui que j’avais réalisé pour le Challenge # 7 avec les mondes parallèles. J’ai vraiment pris plaisir à mélanger la 3D et repeindre par dessus sur ce projet, c’est sur celui-ci que j’ai vraiment pris conscience du potentiel qu’il y avait à mixer la 2D et la 3D.

Digital painting schmax

 
 

Quel est généralement ton processus de création ? As-tu une étape préférée ?

Une fois que j’ai une petite idée de ce que je souhaite réaliser, je fais une étape de recherche pour avoir un maximum de références visuelles, que ce soit pour l’ambiance, les références de personnage, de bâtiments... etc. Cette étape-là peut me prendre une à deux journées, je préfère prendre un plus de temps pour trouver des refs intéressantes et me consacrer principalement sur le painting par la suite. C'est une étape que j’aime particulièrement, car au fil des recherches, je commence déjà à imaginer des scènes, me faire une petite histoire.

Ensuite, je fais quelques croquis pour la composition, c’est une étape vraiment importante, car je vois tout de suite si l’idée que j’ai en tête fonctionne ou pas. J’essaie de ne pas négliger cette partie-là, car il m’est déjà arrivé de réaliser un painting et de me rendre compte à la fin que la compo est totalement bancale depuis le début.

Une fois la compo validée, tout dépend du sujet et de la complexité de la scène, sois je commence en full digital painting, sois je réalise une base 3D sur laquelle je viens faire de l’overpaint et du photobashing. Et vient ensuite une étape que j’apprécie, c’est vraiment la finition du painting, je mets mon casque et je peux rester des heures a peaufiner mon image, à modifier certaines parties...etc

 


Peux-tu nous parler un peu de ce concept art que je trouve vraiment cool ?

Merci, j’ai une grande fascination pour les histoires d’horreurs et les thrillers, j’affectionne beaucoup les films des années 80, il y a quelques choses de particulier, un côté très organique, un peu répugnant qu’on retrouve un peu dans la filmographie de David CRONENBERG, comme le film « la mouche » par exemple. J’ai voulu retranscrire ce côté un peu dégueu dans mon image tout en racontant l’histoire d’un homme détruit, rongé par le mal, sur fond d’alcool et de médicament.. Mais sinon mentalement, je vais bien hehe.


Cela t’arrive-t-il de bloquer durant la création d’une nouvelle création ? Si oui, comment surmontes-tu ça ?

Lorsque cela m’arrive, j’essaie d’analyser d’où peut provenir le blocage, cela peut venir d’un élément dans ma scène que je n’arrive pas à dessiner et sur lequel que j’ai peu de connaissance, je vais faire quelques études de cette objet afin de vraiment comprendre son volume et comme le retranscrire dans ma scène.
J’essaie de faire des pauses régulièrement, ça permet de revenir avec les idées claires et peut débloquer certaines situations, je n’hésite pas à demander conseils à des amis, à force d’avoir le nez dans l’illustration, on s’y perd facilement.


Tu as aujourd’hui atteint un niveau déjà impressionnant ! Dans le passé, as-tu toujours cru que tu atteindrais ce niveau un jour ?

Je te remercie. Je donne toujours le maximum lorsque je réalise une illustration, j’essaie de ne jamais rester sur mes acquis. Je regarde souvent avec admirations les art books de jeux vidéo et de films en me disant intérieurement « Ça serait tellement dingue de pouvoir travailler sur ces licences et voir ses illustrations dans un art book ! ».


Tu sembles avoir une nette préférence pour les environnements, je me trompe ? D’où cela te vient ?

Tu as totalement raison, j’ai toujours eu une grande fascination depuis tout petit pour les environnements, les paysages urbains, les forêts, les montagnes… On a la chance d’avoir des paysages magnifiques dans le monde, comme le parc Yosemite en Californie, le Monument Valley ou les Fjord Norvégiens, qui sont une source d’inspiration énorme et grâce à internet on à la possibilité de pouvoir « voyager », même si bien sur, ça ne remplacera jamais un vrai voyage.

J’ai toujours été sensible à la lumière, aux ambiances lumineuses que ce soit en extérieur ou en intérieur, une lumière de fin de journée qui à ce côté très doux avec des tonalités oranges, bleues et mauves , une rue animée de nuit, avec une route un peu mouillée où l’on a un jeu de lumières et de réflexions qui se mélangent aux silhouettes des passants, une forêt plongée dans la brume qui donne ce côté mystérieux… Je peux marcher dans la rue et m’extasier pendant plusieurs minutes sur une prise de lumière sur un bâtiment, à essayer de comprendre comment retranscrire ça en dessin ou painting... À ne pas faire quand on conduit haha.


Est-ce que tu as des règles ou des conseils pour faire des paysages ou keyframes ?

Je peux conseiller de faire des études d’environnement en valeurs de gris pour commencer. Des études de montagnes, de plaines, de villes, de forêt... Pour analyser et comprendre comment cela fonctionne. Comprendre comment se dessine les différents plans, comment fonctionne la perspective atmosphérique, la lumière ... etc
Au fur et à mesure, vous allez vous construire une bibliothèque visuelle qui vous permettra de créer vos propres environnements avec une base plus solide et qui, par conséquent, améliorera vos illustrations et les rendront plus pertinentes.

 

As-tu aujourd’hui des contrats professionnels ? Où en es-tu dans ta carrière de concept artist ?

J’ai eu la chance de travailler sur des projets tant que concept artist, ce fut extrêmement enrichissant. Actuellement, j’ai quelques missions en tant qu’illustrateur 3D plus que pour du concept art, lorsque j’ai du temps pour moi, j’en profite pour retravailler mes fondamentaux et expérimenter de nouvelles techniques.


Quel serait ton rêve de carrière artistique, si tu en as ?

J’aimerais pouvoir travailler avec des artistes qui me font rêver et qui m’ont donné cette passion pour l’illustration et le digital painting. D’avoir l’opportunité de travailler sur un film ou un jeu vidéo avec eux et de me dire intérieurement «  Tu as réussi, tu l’as fait ! »


A part le digital painting pur, utilises-tu d’autres outils ou techniques ? 3D, traditionnel…. ? Si oui, quels avantages cela t’apporte-t-il ?

J’utilise beaucoup la 3D, principalement le logiciel 3dsmax et le moteur de rendu Vray, j’utilise un peu Zbrush aussi, plus pour faire de la modélisation un peu plus organique (monstre, humain, rocher etc) ou pour rajouter du détail sur des objets en particuliers (rayures, impact de balle etc). L’utilisation de la 3D me permet de pouvoir mettre en place rapidement une scène et tester différentes lumières et angles de vues. Très utile lorsque je veux réaliser une scène assez complexe qui peut me prendre énormément de temps en dessin, ça me permet d’avoir une base solide sur laquelle je peux repeindre et rajouter des détails pour casser le rendu 3D.


Où trouves-tu l’inspiration ? As-tu des artistes préférés ?

J’écoute beaucoup de musique, c’est une source d’inspiration immense, j’ai un dossier de références avec des photos qui m’inspire que je récupère par-ci par-là quand je me perds sur internet, en discutant avec des amis autour d’un verre, en me baladant dans un musée ou même en prenant ma douche haha.
J’ai énormément d’artistes qui m’inspirent ! J’adore ce que réalise Romain JOUANDEAU, c’est une claque énorme à chaque fois! J’aime beaucoup ce que réalise Eytan ZANA et John SWEENEY, qui ont tous les deux travaillaient chez Naughty dog, un studio que j’affectionne particulièrement. Je suis totalement admiratif des travaux de Jessica ROSSIER et de Bastien GRIVET de WARDERNLIGHT STUDIO, ils sont une source d’inspiration et de motivation immense pour moi.
Ma dernière grosse claque vient de l’artiste Simon STALENHAG, il a un univers et un style graphique propre à lui, c’est magnifique !


As-tu d’autres hobbys que le digital painting ?

Je fais du piano depuis 4 ans à peu près, c’est vraiment très enrichissant et me permet de me vider un peu la tête quand j’ai besoin de faire une pause. Je regarde pas mal de série et de films aussi. L’une de mes passions, c’est la cuisine, ceux qui me connaissent savent que je suis un bon vivant. J’adore cuisiner, faire de bon plats à mes amis ou ma famille, tester de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs. On peut facilement faire le parallèle avec le dessin, on a devant nous toute cette palette d’aliments et d’ustensiles pour les cuisiner, on commence par des livres de recettes pour avoir une base, on teste des choses, parfois, c’est bon...Parfois, on finit à l’hosto (pas jusqu’à ce point, je rassure haha), puis à force de pratiquer, on finit par connaître les recettes, on les arrange à notre sauce, c’est vraiment l’éclate.

 

As-tu des conseils à donner aux autres élèves ou toute personne souhaitant progresser rapidement ?

Soyez méthodiques dans votre façon d’apprendre, faites un point sur ce que vous désirez faire et comment y parvenir. N’hésitez pas à demander conseil à des artistes que vous appréciez qui pourront vous guider. Ne pas négliger les fondamentaux, les règles de perspective, la lumière, la théorie des couleurs. Sans ces fondamentaux, vos illustrations seront toujours un peu bancale. Observez le monde qui vous entoure, posez vous des questions, pourquoi la lumière réagit-elle ainsi ? Comment réagit un objet métallique dans son environnement ? Le dessin d’observation est un très bon exercice qui, fait quotidiennement, vous permettra de progresser rapidement.

 

Icone formation digital painting Retrouve Schmax sur DPSchool

 

Icone formation digital painting Liens de l'artiste

Retrouve l'artiste et ses travaux sur les plateformes suivantes :

 

Poste ton avis sur l'interview en commentaire et bien sûr pense à suivre les créations de Schmax sur DPSchool et partout ailleurs où cela est possible.

Encore mille mercis à Schmax pour toutes ses contributions à DigitalPainting.school et d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. J'espère que celui-ci saura t'inspirer !

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.
51 likes

27 commentaires

  • Brushinobi le 22 juillet 2019

    Merci Schmax et Spartan pour cette nouvelle interview de membre très inspirante ! :-) Je me souviens bien de ces illustrations qui avaient déjà retenu mon attention à l'époque (notamment le remake de Spiderman, ça change pas mal de l'ado sympatoche qu'on a maintenant dans le MCU) et ça me fait plaisir de voir que tu as pu passer pro depuis ! Félicitations, je pense que tu le mérites amplement ;-)

  • Spartan de DPSchool le 22 juillet 2019

    Bien dit ! Merci pour ton commentaire. :)

  • Schmax le 22 juillet 2019

    Merci beaucoup @steven :)

  • AegisFalcon le 22 juillet 2019

    toujours enrichissant ces interviews ! merci !

  • Akatano le 22 juillet 2019

    Beau partage, beau témoignage. "..." et "etc" veut dire la même chose. C'est soi l'un ou l'autre.

  • Schmax le 22 juillet 2019

    Ahh ça, c'est l'histoire de ma vie, on dit souvent que je me répète, faut croire que c'est le cas même à l'écrit haha merci de ton retour @akatano

  • Akatano le 22 juillet 2019

    Tu te répète à quoi exactement ? Et de rien pour le retour.

  • Akatano le 22 juillet 2019

    Beau partage et beau témoignage. Merci. Par contre, il y a une chose que tu dois te corriger : "..." et "etc" veut dire la même chose. C'est soi l'un ou l'autre.

  • laura_ le 22 juillet 2019

    bravo à l'artiste^^

  • Schmax le 22 juillet 2019

    Merci @laura_ ;)

  • Schmax le 22 juillet 2019

    merci beaucoup @fredlobo :)

  • Aurianne le 22 juillet 2019

    Merci!!! Super Interview !!! :)

  • Alké le 22 juillet 2019

    J’aime vraiment bien ce format d’interview 😃 GG Schmax pour tout ces jolis travaux et ceux à venir 👍

  • Schmax le 23 juillet 2019

    Merci beaucoup @alke, ça fait plaisir^^

  • Terra le 23 juillet 2019

    J'ai connu la chaîne youtube de DPS au moment du challenge 8. J'avoue que jetais bluffé par le remake d'Asterix et Obelix en mode gangsta rap! Je me suis dit qu'il y avait vraiment du level dans cette école, ce qui m'a décidé en partis de m'inscrire cette année grâce a toi ^^ en tout cas felicitation pour ta carriere et mercu d'avoir partagé ton parcours!

  • Schmax le 23 juillet 2019

    Merci @terra, je suis vraiment ravis et touchour ton message @terra, je suis vraiment ravis et touché par ton message, au plaisir de te croiser sur le forum :)

  • Vince le 23 juillet 2019

    T'as tout déchiré avec ton GtAsterix !! Bravo pour ton parcours et bonne chance pour la suite :D !

  • Schmax le 23 juillet 2019

    Hehe merci @dyv-art ;)

  • Ma'ari le 23 juillet 2019

    Super motivant !! Merci ^^

  • doudou64 le 23 juillet 2019

    Merci, très cool l'interview.

  • Neira le 23 juillet 2019

    J'crois qu'on a commencé la partie 1 à peu près en même temps et pfiou... cette évolution que t'as fait ! Ton monstre araignée m'avait déjà bien marqué à l'époque, ton succès est largement mérité et j'espère que ça va continuer ! C'est vraiment chouette d'avoir un peu ton parcours, c'est aussi enrichissant que motivant, merci :)

  • Schmax le 23 juillet 2019

    Oh merci @neira, ça me touche beaucoup ton message, je suis ravis que mon parcour puisse te motiver.Merci à toi pour ton soutien, hâte de voir tes prochaines illustrations ;) .

  • Ganakel le 23 juillet 2019

    Alors moi je decouvre completement ce Schmax hein , je trouve qu'il a une patte sympa , il a l'air tendre comme un nounours timide mais en fait il dechire comme un dragon ! un piti jeune qui ira loin , tres loin meme . Enfin on lui souhaite ;) merci pour cette interview bien enrichissante et mec .....reste comme t'es !

  • Schmax le 23 juillet 2019

    haha merci @ganakel, effectivement je suis tendre et moelleux comme un nounours à la guimauve :p, tu as toujours su me reboost quand j'avais des moments de doutes depuis le début, merci à toi pour ton soutien mec ;)

  • Gog0o le 26 juillet 2019

    Merci pour l'interview et la motivation =)

  • Yun77 le 29 juillet 2019

    Super, le nounours à la guimauve ! Bravo ! (ma petiteadore Kitty @schmax

  • Connecte toi pour laisser une réponse