Interview de membre #6 : Gautier Viller, d'élève à son premier poste de concept artist

Publié le 21 septembre 2020 par Spartan de DPSchool dans Interviews de membres - Concept art, Illustration, Interview - 17

Voici la 6è interview de membre de la communauté DigitalPainting.school. La volonté est de mettre en avant les talents, les parcours et les personnes qui font vivre ce site et qui donnent tout dans leur passion pour atteindre leur objectif. Ensuite c’est aussi pour TE motiver, toi et les autres membres ! Cela change des artistes au sommet de l’industrie : ici ce sont des membres inscrits au même endroit, partis du même niveau, qui partagent leur parcours. Cette fois c'est Gautier Viller qui est à l'honneur.

Tu verras dans cette interview bourrée d'humour que Gautier a dû se donner à fond, malgré les difficultés et les doutes pour atteindre son objectif : quitter les jobs alimentaires pour faire un métier qui le passionne depuis toujours : concept artist pour imaginer des mondes. Allez, vous reprendrez bien une dose de motivation :

 

Icone formation digital painting Place aux questions :

Je t’invite à te présenter. Nous avons des membres et élèves de tous les horizons, âges et situations sur DigitalPainting.school. Que peux-tu nous dire sur toi ?

Alors déjà, bonjour à ceux qui me lisent et un tout grand merci à l'équipe DPS pour leur excellent travail et pour cette interview qui est ma toute première !
J'espère qu'elle pourra en inspirer certains, en faire pleurer d'émotions d'autres ou en faire devenir curieux sur ce milieu magnifique qu'est le Digital Painting ! Et ne soyez pas timides, n'hésitez pas à me faire des retours sur ce que vous en avez pensé !

Moi c'est Got' (Gautier), j'ai 28 ans à l'heure où j'écris ces lignes et je suis (ça fait bizarre de pouvoir ENFIN l'affirmer) Concept Artist / 2D Artist (enfin Junior mais il faut un début à tout) ! D'un point de vue DPS, je n'ai (pour le moment) effectué que la moitié du Programme Partie 2, mais c'est principalement à cause d'un manque de temps, je compte bien remédier à cela rapidement !

Sinon dans la vie, je suis quelqu'un d'enjoué, friand de blagues graveleuses, de bières et fromages, de soirées entre copains, de musique et de sports extrêmes !
Mon parcours (expliqué plus loin) est assez particulier tout en étant un classique dans la profession de ce que j'ai pu entendre et devrait parler à beaucoup !

Interview Gautier Viller


En 2 ans tu sembles avoir bien rempli ta galerie sur DPS. Est-ce à ce moment-là que tu t’y es mis sérieusement ? Ou cela fait-il plus longtemps que tu pratiques le digital painting ?

Alors ça dépend.
Disons que j'ai commencé le digital painting il y a 10 ans, à mon arrivée aux études supérieures. Avant je ne dessinais que pour moi, « comme ça ! ».

Mais je dois avouer qu'à mon arrivée dans le milieu du digital, mon égo voulait que je sois récalcitrant à l'utilisation de la tablette et du démon qu'est Photoshop parce que « c'est de la triche et tu ne sais pas vraiment dessiner si tu fais tout par PC ». Je n'étais qu'un mécréant ignare ! Je me croyais rebelle alors que je n’étais qu’impie ! J’avançais vers un horizon proche de l’Enfer quand la lumière m'est apparue …. Je m'emporte, Bref ! Aujourd'hui je fais l'exacte opposée ou presque haha !

Je m'y suis donc réellement mis (et ce n'est pas une blague) au moment où j'ai commencé DPS. Mais d'un autre côté j'avais aussi pris ce programme dans ce but, donc fatalement c'est lié !

Interview Gautier Viller

 

Dessines-tu également en traditionnel ?

Oh oui bien sûr !
De temps en temps pour poser mes idées et certains concepts, j'aime bien passer par le papier. Mais je n'en suis plus qu'à des phases de croquis très rough. Je ne finalise plus rien en tradi. Je sais que je devrais en faire plus mais ces derniers temps, hélas, j'ai dû me consacrer à l'essentiel et j'ai donc mis un peu de côté les petites choses que j'aime pour me focus sur les choses les plus efficaces pour moi.
Je compte bien entendu quand j'aurai le temps m'y remettre plus sérieusement. Mais l'avantage de travailler tout de même en digital, c'est que je n'ai pas perdu mes compétences de tradi. Au contraire je me suis même amélioré !

Interview Gautier Viller

 

N’y allons pas par quatre chemins : comment s’est déroulée cette embauche en Ecosse ?

Pfouaaaaa !! Ca a été incroyable.

Suite à la remise de mon projet de fin d'année pour ArtLine et l'année infernale que je venais de passer, j'ai pris Juillet et Aout pour postuler comme un dingue à tout ce que je voyais qui pouvait correspondre dans le style artistique à ce que je pouvais faire, que ce soit un niveau de dingue ou non (en gros j'ai postulé dans des studios relativement réalistes dans la DA, plus que dans le cartoon que je n'apprécie pas plus que ça et que je ne maitrise absolument pas).

J'ai donc reçu une réponse positive qui a donné lieu à un premier entretien en visio.
Là, j'ai écouté sa présentation du studio, des projets, je me suis vendu du mieux que je pouvais, soit avec mes compétences, soit avec des petites blagues qui détendaient l'atmosphère.
J'ai du attendre deux longues semaines où je ne pensais qu'à ça, tout en me disant que quelqu'un de plus talentueux, qui collerait mieux à l'identité graphique du studio ou alors quelqu'un avec plus d'expérience me passerait devant.
Et puis j'ai reçu le mail qui me confirmait que je suis embauché il y a peu !
J'ai quand même laché ma petite larme !

Interview Gautier Viller

 

Sais-tu déjà sur quel(s) projet(s) tu vas travailler, si tu peux en parler bien sûr ?

J'aimerais vous en parler mais si je le faisais, je serai obligé de vous tuer.
(Toujours rêvé de dire ça!)
Blague à part, je ne sais pas trop ce que je vais faire, c'est un peu l'aventure, mais mon boulot « serait » environ d'un ratio de 30% de concept et 70% d'illustration pour des jeux vidéos.
En revanche je sais que je vais devoir travailler à la fois sur des bestioles que sur des enviros, des armes ou des personnages !

Interview Gautier Viller

 

Est-ce que ça te fait peur ? Te sens-tu prêt ?

Peur ? Absolument pas ! Je suis tout excité pour cette nouvelle aventure !
Maintenant il y a quand même une part d'appréhension dans le fait d'aller dans un nouveau pays que je ne connais pas et où je ne connais personne sur place (mais je sais que j'ai la tchatche facile et qu'en assez peu de temps ça ira !).
D'un point de vue boulot, je suis confiant. La boite qui m'embauche a l'air de laisser le temps aux artistes de s'améliorer dans le but de fournir des travaux de plus en plus qualitatifs, c'est parfait !
Et je ne suis pas avare de feedbacks et je pense qu'ils sont toujours nécessaires, peu importe le niveau.

Mais … L'Ecosse quoi !
Je suis clairement prêt à bosser en kilt (avec tout ce que ceci implique), aucun problème !

Interview Gautier Viller

 

Revenons un peu en arrière : y avait-t-il des trucs qui t’ont aidé à te dire “ok, je fonce !” ?

Mmmmmh … Que je sache, non.
J'ai toujours voulu créer des personnages de jeux vidéo que je pourrai incarner ou des mondes dans lesquels je pourrai me balader.

En revanche, le fait de revenir chez mes parents avec un but précis (« Dans un an je termine ma formation, je me donne à fond et j'économise pour me barrer et trouver le job de mes rêves ») a grandement aidé dans le sens où je voulais tellement me sortir de cette situation que j'ai presque (on peut toujours faire plus) fait mon maximum !

Par contre, il y a bien une chose qui me réconfortait. C'est DPS et vos interviews présentées sur Youtube.
Quand j'entendais des pros qui étaient passés par les mêmes cases que moi, ça m'a beaucoup aidé à garder le moral, me dire que je n'étais pas seul dans ce cas et que j'allais bien finir par y arriver en fournissant les efforts nécessaires !

Interview Gautier Viller

 

Que faisais-tu avant dans la vie ? Quelle était ta philosophie vis-à-vis du digital painting et de tes ambitions ?

J'espère que vous n'aurez pas peur de ces pavés de texte, mais je me suis dit que ça pourrait peut-être en motiver certains qui ont pu être / sont / seront dans un cas similaire !

J'ai eu un parcours. Voila. Je ne sais pas si il est long, court, original ou non mais je vais quand même vous le décrire :
Quand on voit des Finnian McMannus qui ont bossé sur les plus gros projets du monde à l'âge de 22ans, on peut se dire que je suis un peu en retard, d'ailleurs je me le dis un peu aussi, mais mieux vaut tard que jamais quand la motivation et la passion sont là !

J'ai eu mon Bac en section scientifique en 2010. Non pas que je voulais me tourner vers les sciences, j'avais déjà l'envie de créer des personnages et des mondes pour des jeux vidéos que je pourrais voir prendre vie ou même incarner par la suite, mais je n'ai pas eu trop le choix car « On ne sait jamais que ça ne te plaise plus dans 3ans et que tu veuilles te ré orienter, le Bac S est celui qui t'ouvre le plus de portes ». Je vous le dis tout de suite, si certains ont des parents qui le pensent, c'est TOTALEMENT FAUX, il y a aujourd'hui beaucoup d'alternatives et surtout de possibilités de s'améliorer dans l'art (qui n'existaient pas trop à l'époque, 10 ans déjà … Pfoua !).

Etudes en Belgique :
J'ai ensuite été faire des études supérieures en Belgique à la Haute Ecole Albert Jacquard pour plusieurs raisons (je n'aimais pas la mentalité globale par chez moi, je ne voulais pas retrouver les mêmes têtes qu'au lycée, le programme de l'école m'intéressait plus que ceux en France, le tarif qui était extrêmement bas et le fait qu'il faille juste avoir le Bac (peu importe lequel) pour pouvoir entrer).
A la fin de la première année qui se voulait générale, je me suis orienté vers la section Jeux Vidéos (Art). C'est quand d'entrée de jeu, le premier jour, on nous a dit que la deuxième année se ferait en 2ans pour NONANTE pourcents d'entre nous à moins qu'on ne soit associal (ce que ne me définie pas du tout, au contraire) et qu’on ne sorte jamais de chez nous, que je me suis dit que j'allais pouvoir y aller à mon rythme étalé sur deux ans. Arrivé en fin de deuxième année, le côté trop technique et réglementé de la 3D m'a dégouté et je me suis ré-orienté en ANIMATION et ILLUSTRATION 2D, qui se voulait plus spontané d'un point de vue artistique.
J'ai été diplômé mais disons qu'à l'époque je pensais naïvement que le fait d'avoir un papier suffirait pour être embauché et j'ai passé mon diplôme par dessus la jambe comme on dit.

Après mes études/Retour chez les parents :
Suite à ça, je suis resté plusieurs années en Belgique et j'ai enchainé quelques formations (prof, …), des petits jobs ennuyeux ou qui ne me correspondaient pas (J'ai même été un animateur indien pendant plusieurs années (j'adorais la partie déguisement) !). Et suite à un concours de circonstances assez chiantes on peut le dire, j'ai du faire la chose que toute personne de 27 ans qui s'est émancipé redoute … Retourner chez les parents. Non pas que mes parents soient des tortionnaires mais la vie et le rythme sont complètement différents entre une vie dans ton appart dans une ville active, étudiante, etc … Que chez les parents où ton intimité est contrôlée par une porte sans verrou, que se coucher tôt est une routine et que la ville ennuyeuse où tu es retombée suit cette routine !

Le deal était simple : J'allais devoir travailler la journée, et le soir, je me formerai pour sortir de cette situation.

J'ai donc commencé un travail alimentaire tout aussi ennuyeux que frustrant dans une boîte du fin fond de la Meuse en tant que Graphic Designer où mon boulot était de m'occuper de certaines simulations des produits que nous vendions, de créer des produits et leurs fiches qui vont avec. Au moins les collègues étaient gentils !

Parallèlement à ça j'ai commencé ma formation à l'Institut Artline en CONCEPT ART & ILLUSTRATION POUR LE JEU VIDEO ET LE CINEMA, où je suis arrivé directement en 3ème année grâce à mes bases acquies par le passé (coucou DPS ! Mais on y reviendra après!).
Pendant un an j'ai donc travaillé le jour pour mon taff ennuyeux et le soir pour ce qui me motivait.
Je suis assez fier de pouvoir dire que pour ce diplôme, je n'ai pas chômé et malgré mon emploi du temps de ministre et un rythme de dingue, j'ai réussi à avoir la mention spéciale du Jury pour mon projet Csensorinh (que je compte continuer pour moi sur le côté).

Le plus dur a été de mettre de côté ma vie sociale pendant un temps, chose que je n'ai pas l'habitude de faire. Je me suis quand même accordé quelques week-ends de pause, sinon j'aurais perdu ma santé mentale ne tenant déjà elle-même qu'à un fil.

Interview Gautier Viller

 

Comment as-tu découvert DigitalPainting.school ? Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

J'ai découvert il y a un petit temps quand je cherchais à m'améliorer et que je tombais de temps en temps sur un tuto sur Youtube. Mais les vidéos qui m'ont le plus parlé dans un premier temps étaient les interviews, comme dit plus haut.

Au bout d'un petit temps je me suis inscrit sur le forum, pour voir. Voir un peu l'esprit de communauté qu'il y avait, voir si Spartan et Léonardus n'étaient pas des escrocs du genre à partir dans les Îles avec l'argent du financement d'un artbook ou autre chose !

Après quelques travaux partagés, postés, je me suis un peu plus investi dans la communauté et les mêmes petits noms revenaient assez souvent et j'ai pu avoir la chance de faire la connaissances de membres très sympas à la fois sur le forum comme en vrai. Ils se reconnaîtront !

 

Aujourd’hui à quel rythme par jour ou semaine est-ce que tu pratiques ? As-tu un fonctionnement particulier ou des objectifs personnels à atteindre ?

Alors je n'ai absolument aucun rythme particulier ! Haha
Non pas que je ne veux pas, c'est juste qu'avec mon emploi du temps depuis quelques mois, tout est chamboulé.

Dans l'année j'étais entre 3h et 5h de pratique le soir, après le boulot. Que ce soit pour mes propres projets, pour ceux de l'école ou quelques commandes (relativement rares).
Mais depuis la remise de mon projet de fin d'année pour l'école, je n'ai pas touché à mon stylet (pas bieeeeeeeeen!!!) !
Mais je profite actuellement du peu de temps qu'il me reste dans le coin pour voir mes copains, ma famille, éparpillés un peu partout entre le sud de la France et la Belgique. J'aurai tout le temps de pratiquer quand je serai au milieu des moutons et des cornemuses !

Sinon j'essaye dans la mesure de faire quelques exercices assez courts avant de me plonger dans le boulot pour m'échauffer !

Interview Gautier Viller

 

Tu as suivi la Partie 2 des cours du Programme indispensable. Est-ce que ces cours t’ont aidé à devenir meilleur et/ou à gagner du temps ? Si oui, comment exactement ?

Comme j'ai commencé le programme après mon premier Bachelor, il y avait un bon nombre de notions que je connaissais. En revanche, elles n'étaient pas assez approfondies (et ne le seront jamais).

Le programme m'a permis de me remettre à jour sur certaines choses que j'avais oublié, de retrouver certains réflexes mais surtout, malgré le « bon nombre » de notions que je connaissais, il y en avait encore plus que je ne connaissais pas ou auxquelles je n'avais jamais pensé.

J'ai donc pu avoir des cordes en plus à mon arc dans mon process, à la fois pour être plus précis, plus attentif et plus efficace !

Interview Gautier Viller

 

Quel a été le (ou les) digital paintings où tu as ressenti une “percée” ? Et pourquoi ?

J'en ai plusieurs par étapes !
Le premier a été quand j'ai essayé de me mettre au style peinture avec la femme nue. Je n'avais jamais pratiqué comme ça en essayant de me forcer à une logique de peinture. Il n'est pas fou mais j'ai déjà senti une première avancée.

Nudes !! par Gautier Viller

En seconde position viennent mes projets faits dans le cadre de l'Institut Artline à savoir : Le Marécage (présent dans le Artbook page 52) et la machine à remonter dans le temps.
Ce sont deux projets qui m'ont demandé pas mal de temps mais avec 2 techniques totalement différentes.
Le premier est entièrement fait à base de photos et de paintovers et le second a une grosse base 3D sur laquelle je suis venu faire de la post-prod dans Photoshop ensuite !

Et enfin le dernier en date est l'Illustration du personnage de mon projet de fin d'année.
En fait cette illustration ne m'a pris qu'une journée et c'est là que j'ai senti une réelle progression.

Je devais aller vite car la remise n'allait pas tarder.
J'ai tout d'abord utilisé DAZ3D pour placer mon personnage dans la position désirée, je l'ai ensuite passé (nu) dans Blender pour ajouter les lumières et matériaux de bases et changer son bras en verre. Après ça j'ai tout peint dans Photoshop.
Je suis assez fier de l'efficacité de cette Illustration pour le peu de temps qu'elle m'a demandée. Maintenant, est-ce que je pourrais reproduire ça ? Je l'espère haha !

Interview Gautier Viller

 

Quel est généralement ton processus de création ? As-tu une étape préférée ?

Tout dépend du projet et de mes envies.
Pour des raisons de perspective et de réalisme, j'aime de plus en plus utiliser les outils 3D en amont (phase de blocking). Ne serait-ce que pour la flexibilité que cela comporte dans les placements d'objets et de caméras, qui prendraient beaucoup de temps à dessiner en 2D de manière précise à chaque fois.
Si j'ai la motivation ou si j'estime cela nécessaire, j'applique quelques textures simples ( sans UV, etc … ) sur mes objets, je place mes lumières basiques pour donner une intention puis je passe dans Photoshop.

En revanche des fois il m'arrive aussi de peindre directement dans la masse, de faire des croquis préalables, de partir de photos que je déforme/modifie totalement pour repeindre par dessus ensuite, etc …

J'aime expérimenter et je compte essayer la VR assez rapidement !

Je pense que mon étape préférée est la phase de recherche.
Quand j'ai un sujet particulier à traiter, j'aime aller chercher beaucoup (BEAUCOUP) de références, d'anecdotes. Aller chercher les références de ses références, me laisser balader d'un lien à un autre, qui me font découvrir des choses totalement ahurissantes qui me serviront aujourd'hui ou plus tard !
En attendant, avec ça j'en apprends tous les jours, ce qui fait que je m'extasie de plus en plus de tout et me donne de l'inspiration par moments !

Interview Gautier Viller

 

As-tu eu des difficultés liées à ta situation pour progresser dans cette passion ? (manque de temps, incompréhension des proches, doutes personnels...)

Et bien oui, un peu toutes ! Haha
Au niveau du temps, pendant tout un temps j'ai travaillé la journée ce qui ne me laissait que le soir pour bosser quand je n'étais pas trop fatigué.

C'est vrai que pour une famille où tout le monde a fait un métier plus classique ou en tout cas moins artistique (enseignement, santé, ..), ce n'est pas toujours évident de faire comprendre les subtilités du métier mais grâce à eux j'ai trouvé une bonne comparaison (un peu exagérée quand même mais le fond y est) que je leur disais pour leur faire comprendre la complexité du milieu :
« Si tu me dis que je suis Infographiste c'est comme si je te disais que tu travailles dans un hôpital. Ca veut tout et rien dire. Il y a à la fois des médecins, des infirmières, des assistantes, des cuisiniers, des fleuristes, des vendeurs de journaux, des femmes de ménage, des neurologues, etc... ».

Mais le plus gros problème ce sont les doutes personnels.
Est-ce que je vais y arriver ? Pourquoi lui plus que moi ? Est-ce que la faute vient de moi ? Si oui est-ce que c'est ma situation ? Ma manière de postuler (trop conventionnelle ou trop absurde) ? Pourquoi les entreprises ne répondent même pas ? Etc ...

Et ce genre de doutes peut vite te faire te sentir très mal. J'ai été à deux doigts de craquer, d'abandonner et même d'aller consulter (le tout cumulé à une situation insupportable (pour moi ! Nous ne sommes pas tous aussi resistants hélas) n'a pas aidé!).
Mais je me suis quand même accroché et ça a payé !

Interview Gautier Viller

 

Quel est ton rêve de carrière artistique, si tu en as un ?

Petit je voulais créer des personnages puis avec le temps, les professions qui se sont créées et mon apprentissage, je voulais devenir Concept Artist / Illustrateur.
Pour ne pas faire que du concept et pas non plus que de l'Illu' et pour ça je m'attendais à devoir gravir des echelons petits à petits en passant par des jobs dans le milieu qui seraient un peu plus éloignés à la base pour se rapprocher petit à petit …
Sauf que c'est EXACTEMENT ce que j'ai trouvé donc … Je suis aux anges !

Interview Gautier Viller

 

Où trouves-tu l’inspiration ? As-tu des artistes préférés ?

Ca dépend ! A la fois partout et nulle part !
Il y a des fois où une idée va me venir comme ça, sans rien de plus derrière.
D'autres fois où je vais devoir forcer le destin en m'inspirant de photos prises par mes soins ou glanées sur les Internets mondiaux (soit en recherches randoms, soit précises).
Ou encore des fois où c'est la grosse page blanche. Dans ces cas là, si rien ne vient au bout d'une heure j'arrête et je fais autre chose (guitare, roller/sport, regarder un film, lire) pour revenir plus tard avec un œil et un cerveau frais et généralement ça marche !

Au niveau des artistes … Il y en a tellement. J'en découvre de nouveaux tous les jours, tous aussi inspirants les uns que les autres ! Et honnêtement, j'ai un peu honte, mais j'ai vraiment du mal à retenir les noms sauf un qui m'a toujours inspiré : Léonardus. [Message de Léonardus : Je valide ton interview cher fidèle, continue sur cette voie de l'Ascencion spirituelle et artistique.]

Interview Gautier Viller

 

As-tu d’autres hobbys que le digital painting ?

Hélas oui … Beaucoup trop !!!
Dans ce que je pratique : J'adore le roller (sous toutes ses formes), la musique (je joue de la guitare depuis plus de 15ans je crois), sortir et voir mes amis. Cette dernière activité me prend beaucoup de temps, je déteste rester seul et je n'hésite pas à faire 600km aller retour en un Week-end pour aller voir mes copains en Belgique, mais c'est aussi celle qui me permet d'évacuer un maximum !

Ce que j'adore mais que je n'ai pas/plus le temps de faire :
Peindre/Jouer aux Warhammers (j'ai toujours adoré cet univers, j'ai dépensé (mes parents) des centaines d'euros à l'époque et je les ai encore en plus !), jouer aux jeux vidéos, regarder des films / aller au cinéma (je ne suis pas très série, enfin, je suis très difficile), faire du snowboard, avoir un groupe de musique, apprendre de nouvelles choses (kite surf, langue des signes, danser le rock/charleston, harmonica/cornemuse/accordéon, etc...) et enfin voyager (près ou loin, tout est bien!).

Interview Gautier Viller

 

Je suis sûr que ton évolution va inspirer d’autres membres. As-tu des conseils à donner aux autres élèves ou toute personne souhaitant suivre ta voie ?

J'espère qu'elle pourra motiver un maximum de personnes à ne rien lâcher ! J'ai bien sûr quelques conseils qui m'ont aidé, j'espère qu'ils pourront en aider d'autres :

1- « Personne ne le fera pour toi ! »
Comme me disait judicieusement Arnaud Valette (mon mentor en concept art) et il a totalement raison.
On ne s'améliore pas en restant dans son fauteuil à ne rien faire ou en jouant. Certes on peut y trouver une certaine inspiration mais on ne va pas se le cacher, ce n'est clairement pas comme ça qu'on avance !
( J'avais aussi entendu dans une des nombreuses interviews d'artistes une autre phrase qui m'a motivé : « Dis toi que pendant que tu ne travailles pas, d'autres dans le monde sont motivés et le font et un jour, ils te passeront devant ! »

2- Ne jamais rester sur ses acquis.
Pendant tout un temps j'ai cru que mon diplôme suffirait. Dans certains cas rares ça peut, dans le mien ce n'était pas le cas.
J'ai donc mis un gros coup de fouet dans l'apprentissage de certaines techniques et ma passion pour le milieu est remontée au fur et à mesure des progrès que je faisais, ce qui a enchaîné une hausse de motivation qui me faisait plus travailler … ET PAF ! Ca fait un cercle vertueux

3- Soyez Curieux, poussez plus loin !
Ce point rejoint un peu le précédent. Si vous devez par exemple faire un travail sur un thème, renseignez-vous sur ce thème, sur les thèmes qui englobent ce thème, puis sur ceux qui englobent ces derniers, etc …
Pendant longtemps je me contentais de recherches basiques parce qu'on me demandait d'en faire. Mais au fur-et-à-mesure je me suis rendu compte que plus j'en faisais, plus j'étais interessé et plus mes travaux gagnaient en qualité.

Aussi, si vous entendez parler d'une technique, ne rechignez pas avant de l'avoir essayé, vous seriez surpris des bienfaits que certaines peuvent apporter !
Pendant longtemps j'ai eu des phases de déni de process (c'est bien trouvé ça tiens, je la garde!). Dans un premier temps, « Utiliser photoshop et/ou la tablette c'est de la triche, c'est pas du vrai dessin », ensuite « La 3D, ça ne me sert à rien en 2D », etc …
Avec le temps j'ai appris à aimer ces techniques qui font maintenant partie intégrante de mon process et me facilitent la vie tous les jours et aujourd'hui je veux en apprendre toujours plus !

4- Ne sous estimez pas l'aspect social !
Comme dit plusieurs fois précédemment, pour moi c'est une des choses les plus importantes. Que ce soit avec vos amis, votre famille ou tout simplement des connaissances. Il est important de partager ce que vous faites avec des gens du milieu ou non, d'évacuer.
Sortez, aérez vous l'esprit, allez rencontrer d'autres artistes, de nouvelles personnes, etc … Ces personnes pourront peut-être vous aider un jour et vous pourrez peut-être leur rendre la pareille !
(petit tips : Voir les gens en vrai fonctionne mieux (me concernant en tous cas!))

5- Mangez 5 fruits et Légumes par jour.
Quoi !? On ne vous l'a pas assez dit ! J'en suis sûr ! Avoir une certaine hygiène de vie (manger plus sain, faire un peu de sport, etc …) a du bon à la fois sur le physique comme sur le mental !
(C'est d'ailleurs prouvé par cette étude américaine très sérieuse là … Tu sais … Enfin voilà quoi !)

Interview Gautier Viller

 

Icone formation digital painting Retrouve Gautier Viller sur DPSchool

 

Icone formation digital painting Liens de l'artiste

Retrouve l'artiste et ses travaux sur les plateformes suivantes :

 

Et voilà pour l'interview de ce personnage haut en couleur. Un talent débordant qui ne fait qu'augmenter à vitesse grand V et une envie de partage qu'on ressent autant dans cette interview que lorsqu'on discutaille avec lui. J'ai pensé que son parcours allait faire écho à beaucoup de membres ici, j'attends vos commentaires pour savoir si j'ai eu raison !

Merci à Gautier d'avoir pris autant de temps pour nous raconter son parcours et nous donner ses conseils. 

 

Poste ton avis sur l'interview en commentaire et bien sûr pense à suivre les créations de Gautier sur DPSchool et partout ailleurs où cela est possible.

Encore mille mercis à Gautier pour toutes ses contributions à DigitalPainting.school et d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. J'espère que celui-ci saura t'inspirer !

Auteur : Spartan de DPSchool

Depuis toujours animé d'une passion et d'une soif de partage intarissable et aujourd'hui concept artist, illustrateur et formateur, Spartan (Gaétan Weltzer) est le fondateur et premier formateur de DigitalPainting.school.
24 likes

17 commentaires

  • hagenone le 21 septembre 2020

    gg ca fait plaisir de voir qu'un elève de DP.school passe pro.

  • Gautier Viller le 21 septembre 2020

    Merci ^^

  • Spartan de DPSchool le 21 septembre 2020

    Merci hagenone ! :) Je pense qu'il y en a plus qu'un mais je ne suis pas en contact ou ne les connais pas personnellement. En tout cas ça fait bien plaisir pour eux !

  • Ma’ari le 21 septembre 2020

    bien joué !

  • Gautier Viller le 21 septembre 2020

    Merci beaucoup ! :p

  • Valérie Catanzaro le 21 septembre 2020

    Super intéressant et inspirant! Merci à tous les 2, ca booste d'avoir des retours d'expérience, de parcours. Gautier, je me suis permis de liker/inviter tes pages. Belle continuation en Écosse en tout cas ! Valérie

  • Gautier Viller le 21 septembre 2020

    Haha oui je viens de voir, ça me fait vraiment plaisir :)

  • Sow le 21 septembre 2020

    Super interview ! Son entousiasme est assez contagieux. Bravo pour ce nouveau job !

  • Gautier Viller le 21 septembre 2020

    Haha merci ça fait plaisir :D

  • Phenglar le 21 septembre 2020

    Hello ! C'est hyper inspirant, merci pour le partage ! Je me reconnais dans plusieurs points, et c'est super encourageant de voir des parcours de gens qui réussissent ! J'espère que ton métier t'apportera ce que tu recherches et te combleras ! Ca a l'air top en tout cas, bon courage pour la suite et éclate-toi ! :D

  • Gautier Viller le 21 septembre 2020

    Ah bah ça me fait plaisir que tu t'y reconnaisse également ! Merci beaucoup en tous cas ! :)

  • J-L le 21 septembre 2020

    Bonjour Monsieur Gautier de digitalpainting point school, encore bravo pour le travail accompli :D

  • Café-Infernal le 21 septembre 2020

    J'adore son travail, c'est frais et très propre, je découvre ses travaux et je comprend pourquoi il a été embauché, bravo !!!

  • Spartan de DPSchool le 21 septembre 2020

    Merci Brushinobi pour ton commentaire ;)

  • Mao Mornity le 22 septembre 2020

    Animateur Indien... Ca me laisse songeur ;-)

  • Vince le 22 septembre 2020

    Bravo Gautier pour ton job ! Pas de slip sous le kit hein...tradition oblige !

  • Connecte toi pour laisser une réponse